La Xbox 360 sortira à la fin de l’année

Régulations

Comme prévu, Microsoft dégainera le premier dans la guerre des prochaines consoles de salon

Microsoft veut prendre de l’avance. Et pour enfoncer ses ennemis du marché du jeu vidéo: Nintendo et Sony, la firme veut profiter des prochaines Fêtes de fin d’année pour s’imposer. Car les machines de ses concurrents ne sortiront pas avant 2006.

La période de lancement est désormais officielle. La Xbox 360 sortira au Japon et en Europe à Noël prochain. Préparez vos listes aux Père Noël! Le numéro un mondial des logiciels avait déjà annoncé sa commercialisation aux Etats-Unis d’ici le mois de novembre. Rappelons que cette console, présentée en mai lors du salon E3, sera dotée de trois microprocesseurs PowerPC à 3,2 GHz, avec les composants graphiques ATI 500 MHz, et 512 Mo de mémoire vive, d’un disque dur amovible de 20 gigaoctets et d’une manette sans fil. Sa façade révèle un lecteur de disques au format DVD, deux slots pour cartes mémoire, un récepteur infrarouge pour la télécommande optionnelle, un bouton de marche arrêt, et deux ports USB cachés derrière une trappe. Cette façade pourra être customisée. La console peut être utilisée pour écouter la musique, regardez les DVD, et même exécuter du streaming média à partir d’un périphérique portable ou d’un ordinateur sous Windows XP. Quant au prix, les rumeurs évoquent 300 dollars. Mais cela reste à vérifier. Entre 50 et 100 jeux devraient être disponibles au Japon lors de la sortie de la machine. “Le marché japonais est central”, a déclaré le vice-president du marketing de la division jeux de Microsoft, Peter Moore. Surtout, des éditeurs nippons seront aux côtés de Microsoft, des alliés de poids dans un marché où les jeux japonais sont considérés comme les meilleurs. D’un autre côté, cette présence niponne favorisera l’essor de la Xbox 360 au pays du soleil levant, réputé pour son hermetisme face aux produits et jeux étrangers. Parmi les sociétés engagées dans le développement de jeux figurent notamment Konami, Kohei, Sega, Taito, Namco, Tommy, Atari, Capcom, Genki, ou encore Bandai. La guerre s’annonce rude? Microsoft est le premier à avancer ses pions dans la guerre des consoles de nouvelle génération. Sur ce marché très réactif, animé par les hard gamers, être le premier à se présenter sur le marché est souvent présenté comme un argument marketing majeur. Cependant, les concurrents de Microsoft restent sereins, surtout Sony qui part avec un avantage certain grâce à sa base installée héritée de la PlayStation 2 et qui se lancera au printemps 2006. D’ailleurs, dans une récente interview Ken Kutaragi, patron de Sony Computer Entertainment expliquait: “Qu’on se lance après l’un ou l’autre des concurrents n’est pas majeur. Ce qui compte pour Sony, c’est de réussir la balance entre marketing, offre de jeux et capacités de la console. Ces ingrédients ont fait le succès de la série PlayStation et pas les dates de lancement. Nous ne changerons pas de stratégie avec la PS3. Le plus important sera notre capacité à offrir une large gamme de jeux développées exclusivement pour la PS3, et aussi une compatibilité des anciens jeux avec la nouvelle console.” Quant à Nintendo, il fait plutôt figure de challenger, mais pourrait créer la surprise. Car à la différence de ses concurrents, le japonais pourrait jouer la carte de l’originalité, comme pour la portable DS à double écran tactile. Il a d’ailleurs annoncé que ses recherches sont orientées vers des changements profonds dans la façon à laquelle les joueurs jouent.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur