LCD: la baisse des prix plombe LG Philips

Cloud

Pour la première fois depuis 2003, la co-entreprise affiche une perte trimestrielle

L’âge d’or des écrans LCD est-il terminé? Car après une période faste, les fabricants commencent à tirer la langue. LG.Philips LCD , le numéro deux mondial des écrans plats, a ainsi fait état de sa première perte trimestrielle enregistrée depuis 2003. En cause, la chute des prix et la mollesse de la demande pour les téléviseurs LCD.

Le prix des écrans à cristaux liquides (LCD), a encore baissé de 10% au cours du premier trimestre, après une chute de plus de 40% au second semestre 2004, a précisé la société. Dans le même temps, la demande de téléviseurs à écran plat n’a pas répondu aux espérances des fabricants, qui ont prévu d’investir plus de 40 milliards de dollars pour développer leur production au cours des dix années à venir. Conséquence, LG.Philips a accusé sur le trimestre à fin mars une perte nette de 78 millions de dollars, inférieure toutefois à la perte attendue par les analystes. Le chiffre d’affaires des trois mois écoulés s’est légèrement tassé, à 2.060 milliards de wons contre 2.190 milliards un an plus tôt. Après une hausse de 62% en 2004, le bénéfice devrait chuter de 70% cette année, à 495 milliards de wons sur l’ensemble de l’exercice, selon Reuters Estimates. Pour autant, les analystes estiment que le secteur va se redresser après sa dépression du deuxième trimestre 2004. “Nous nous attendons à une reprise des prix des écrans LCD au second semestre de cette année, du fait d’un accroissement de la demande de téléviseurs à écran plat”, écrit LG. Philips dans un communiqué. Samsung, le numéro un du secteur, a estimé pour sa part que la baisse des prix ne s’inverserait pas avant le quatrième trimestre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur