Le Bangladesh associe ‘corruption’ des jeunes et mobiles

Régulations

Le Bangladesh veut interdire aux opérateurs télécoms d’offrir des appels gratuits la nuit

Ce qui est un argument commercial en occident, des abonnements télécoms avec des appels gratuits sur certaines heures du jour, devient au Bangladesh – état musulman particulièrement conservateur – un outil de corruption de la jeunesse.

Les jeunes qui bénéficient des offres d’appels gratuits entre minuit et 6 heures du matin proposées par deux opérateurs télécoms – GrameenPhone, une filiale du norvégien Telenor, et CityCell, une venture entre SingTel et Bangladesh Telecom ? en profiteraient pour faire preuve de déviances. Qu’on en juge, selon le Telecommunications Regulatory Commission (BTRC), le bienveillant régulateur local : sur leurs heures de téléphonie gratuite, les jeunes pratiqueraient la vulgarité, oublieraient leurs études, et comble de l’offense aux bonnes m?urs familiales, discuteraient entre ‘boyfriends’ et ‘girlfriends’. Inacceptable ! Le BTRC, faisant référence à des plaintes de parents ? 9 millions d’utilisateurs de téléphone mobiles au Bangladesh, pour 140 millions d’habitants -, a fait parvenir aux opérateurs télécoms un courrier leur demandant de mettre fin à leurs offres de téléphonie gratuite. Il faudrait rappeler aux autorités du Bangladesh qu’avant de demander aux opérateurs de se substituer aux parents dans leur rôle éducatif, elles feraient mieux de rappeler aux parents que c’est à eux d’éduquer leurs enfants?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur