Le BlackBerry est enfin autorisé en Chine …

Régulations

Après huit années d’intenses négociations, le fabricant canadien RIM vient
d’obtenir l’aval du sacro-saint parti communiste chinois

BlackBerry s’attaque enfin à l’immense marché chinois. Après avoir essuyé plusieurs refus, RIM a finalement obtenu le feu vert du ministère chinois de l’Information pour la vente de ses terminaux sur le territoire de l’empire du Milieu.

L’information a été confirmée par le journal canadien The Globe and Mail.

Le terminal qui se destine au marché chinois est le modèle 8700g. Selon un porte-parole de la marque, les premiers modèles vont arriver dans les échoppes dés le mois d’août. Et à terme la production des terminaux pourrait se faire directement en Chine. Ils devraient être distribués par le premier opérateur du pays, China Mobile qui a signé un accord avec RIM en avril 2006.

D’après nos informations, la demande en BlackBerry est forte et déjà 5.000 commandes ont été effectuées après cette annonce. La plupart de ses commandes viennent de grandes multinationales.

Il ne manquait plus que la Chine sur le tableau de chasse asiatique de RIM qui est présent dans 11 pays dont l’Inde, le Japon, et la Corée du Sud. Le BlackBerry compte 9 millions d’utilisateurs dans le monde (+1,2 million en 3 mois).

Le fabricant canadien ne connaît pas la crise malgré une concurrence acharnée sur le marché du mail mobile. Les ventes lors de son dernier trimestre ont bondi de 76,5%, soit 2,4 millions d’unités. Le bénéfice trimestriel n’est pas en reste : +73% à 223 millions de dollars.

Pour le trimestre en cours, RIM vise 1,3 million d’abonnés supplémentaires et 1,3 milliard de dollars de ventes trimestrielles. Mais ces chiffres pourraient être allègrement dépassés avec l’ouverture du marché chinois.

Pour autant, RIM devra compter avec des acteurs locaux. China Unicom avait annoncé il y a un an le lancement du RedBerry (!), un service de push e-mail associé à un terminal maison.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur