Le BlackBerry fait son entrée au Japon

Régulations

RIM a signé un accord avec NTT DoCoMo. Après la Chine, le fabricant canadien renforce ses positions en Asie

Depuis que Research In Motion (RIM), le fabriquant du BlackBerry a enfin mis un terme à ses problèmes de brevets avec NTP, il fait feu de tout bois. Après l’annonce du BlackBerry 3G et de son entrée sur le marché chinois, le groupe s’ouvre aujourd’hui en grand les portes du Japon.

RIM a en effet signé un accord avec le plus grand opérateur du pays: NTT DoCoMo (51 millions d’abonnés). Les premiers terminaux, qui permettent de pratiquer le push e-mail, seront lancés cet automne. Les terminaux seront compatibles avec les réseaux W-CDMA et GSM/GPRS. Le fabricant poursuit donc son développement en Asie. A ce jour, le BlackBerry est présent dans 11 pays du continent, via des alliances passées avec 21 opérateurs télécoms. Le Japon est une formidable opportunité pour doper le nombre d’utilisateurs qui dépasse les 5 millions dans le monde. En Chine, RIM qui est présent avec China Mobile, espère capter une part des 393 millions d’abonnés. Mais China Unicom, deuxième opérateur du pays, annonce qu’il lancera à la fin du mois de mai un service de push e-mail baptisé… RedBerry ! (lire notre article)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur