Le DC chinois de Microsoft n’ira pas chez Google

Régulations

Un juge américain interdit à un ancien vice-président de Microsoft de travailler dans la recherche chez Google

Le 19 juillet, Google annonçait le recrutement du docteur Kai-Fu Lee, scientifique chinois jusqu’alors vice-président chez Microsoft. Riposte immédiat de ce dernier qui a demandé à un juge de l’Etat de Washington d’interdire au docteur Lee de travailler chez son concurrent.

Le docteur Kai-Fu Lee a été recruté par Google pour diriger sa filiale chinoise et en particulier le centre de R&D qui sera prochainement ouvert par le moteur. De quoi a donc peur Microsoft ? Officiellement, que le docteur Lee, en poste chez l’éditeur depuis 1998, ne révèle à son nouvel employeur des “informations stratégiques“. Pour Google, qui riposte lui aussi par une plainte, il s’agirait plutôt d’une tentative d’intimidation vers ses employés. Le juge Steven Gonzalez a semble-t-il été sensible aux arguments de Microsoft. Une ‘ordonnance restrictive temporaire‘ impose au docteur Lee d’apporter la preuve qu’il exerce chez Google d’autres activités que celles qu’il exerçait chez l’éditeur, en contre partie d”accords de confidentialité et de non concurrence‘ contractuelles signées par le docteur. Le juge n’a donc pas suivi intégralement la demande de Microsoft, et n’a pas interdit au docteur Lee de travailler chez Google. Mais on imagine mal comment il pourra diriger un centre de R&D sans heurter les craintes du géant du logiciel ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur