Le Japon s’intéresse aussi aux pratiques de Microsoft

Régulations

La commission antitrust japonaise a lancé une enquête. Une de plus

Un nouveau souci juridique est en train de s’élever contre Microsoft. Déjà soumis à une enquête en Europe, où les conclusions ne devraient pas tarder (cf. nos informations), la firme doit désormais faire face à une enquête des autorités japonaises.

La commission antitrust japonaise cherche à déterminer si le premier éditeur mondial de logiciels a imposé aux fabricants d’ordinateurs des conditions déloyales d’attribution de licence pour son système d’exploitation Windows XP. Une porte-parole de la filiale nipppone de Microsoft a confirmé que des représentants du gendarme de la concurrence japonais étaient à son siège jeudi mais elle a dit ne pas en savoir plus. Et un porte-parole de NEC, premier fabricant japonais d’ordinateurs, a aussi déclaré que des représentants de la Fair Trade Commission s’étaient également rendus dans ses locaux pour poser des questions relatives à ses contrats avec Microsoft. Bref, ça sent une fois de plus le roussi pour la firme qui est de plus en plus accusée d’abus de position dominante. En Europe, après cinq ans d’enquête, l’éditeur pourrait se voir infliger une amende ou pire? être contraint de modifier le contenu de Windows pour laisser un peu de place à ses concurrents, notamment dans les domaines des lecteurs multimédias.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur