Le nouveau Philips affiche des résultats en progression

Régulations

Le groupe néerlandais va une nouvelle fois se désengager de LG.Philips LCD

Fortement recentré sur ses activités stratégiques et traditionnelles (électronique grand public, santé), Philips affiche des résultats plutôt encourageants.

Le géant batave fait état sur le trimestre avril-juin d’un bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) de 302 millions d’euros, contre 247 millions sur la même période l’an dernier (+22%).

Le bénéfice net a atteint 1,57 milliard d’euros au deuxième trimestre, contre 301 millions sur la même période en 2006, grâce à une plus-value exceptionnelle de 1,22 milliard, générée par la vente d’actions du groupe taïwanais de semi-conducteurs TSMC.

Son chiffre d’affaires est revenu à 6,1 milliards d’euros, contre 6,38 milliards un an plus tôt mais reste stable hors effets de changes et variations de périmètre.

Philips se dit en passe d’atteindre ses objectifs, à savoir une croissance annuelle moyenne de 5% à 6% de son chiffre d’affaires et une marge avant impôt, charges financières et amortissement (Ebita) d’au moins 7,5% du C.A. en 2007.

Pour autant, le groupe n’en a pas terminé avec son recentrage.

Son directeur financier, Pierre-Jean Sivignon, interrogé par la chaîne de télévision CNBC, a déclaré que le groupe pourrait réduire sa participation dans son ex-filiale de semi-conducteurs NXP si une opportunité se présentait à un bon prix.

“Nous serons opportunistes. Nous avons 19,9%, nous n’avons pas de clause de ‘lock-up’, nous ne sommes pas à la place du conducteur dans ce cas particulier mais si une opportunité se présente au bon prix, nous pourrions être intéressés par une cession”, a-t-il dit.

Il a ajouté que le “lock-up” de la participation de Philips dans LG.Philips LCD expirerait dans quelques jours et que le groupe souhaitait réduire ses parts dans le fabricant d’écrans plats à cristaux liquides.

Philips a à de nombreuses reprises exprimé le souhait de se désengager de cette co-entreprise qui a affiché de nombreuses pertes (même si le dernier trimestre est enfin dans le vert). Les négociations avec LG autour de ce divorce ont été initiées il y a plus d’un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur