Le spam en baisse, merci les USA?

Régulations

Les deux opérations coup de poing des autorités américaines auraient porté leurs fruits. Mais pour combien de temps?

C’est historique. Pour la première fois, le nombre de courriers indésirables (spam) envoyés dans le monde serait en baisse. Selon MessageLabs, 84,5% des mails “suspects” envoyés en août sont des spams contre 94,5% en juillet.

Cette baisse sensible pourrait être le résultat des opérations musclées des autorités américaines contre le cyber-crime. Fin août, l’opération “WebSnare” permettait l’arrestation de 103 personnes soupçonnés d’escroquerie sur le Net. “Cette opération pourrait avoir fait suffisamment peur à certains expéditeurs pour qu’ils suspendent leurs activités pour l’instant”, explique Mark Sunner, directeur du département technologie chez MessageLabs. Dans le même temps, l’opération “SlamSpam” aurait permis le repérage d’auteurs de ‘spam’ et de ‘phishing’, avec l’aide de la Direct Marketing Association, qui a fourni une assistance technique pour repérer les individus. Mais les spécialistes restent prudents. “Les mois d’été sont souvent une période calme pour l’envoi de spam et de virus”, ajoute Mark Sunner. Véritable mouvement de fond ou peur du gendarme conjoncturelle? L’avenir le dira. Mais une chose est sûre: ce n’est pas la loi fédérale votée cette année contre le spam qui a changé quoi que ce soit au problème. Les Etats-Unis demeurent le premier expéditeur de spam de la planète.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur