Le Tour de France roule au WiMax

Régulations

Intel et Orange expérimentent le WiMax sur la Grande Boucle. Et selon les premières réactions recueillies sur le terrain : ça roule

Grâce à une organisation logistique à vous en faire tourner la tête et des professionnels aguerris aux bugs les plus incongrus, la grande boucle est devenue une référence en matière de High-Tech et de communications nomades.

C’est aussi une véritable vitrine pour les opérateurs et les équipementiers qui profitent de cet événement mondialement connu pour tester sur un terrain opérationnel la résistance et la fiabilité des technologies en cours de développement. Avec une salle de presse de plus de 400 journalistes et au total plus de 3.500 professionnels qui suivent la caravane c’est une multitude de petits bras qui s’activent dés l’arrivée des coureurs, une anticipation de tous les instants. Pour les télécommunications France Télécom a mis à la disposition de l’organisation du Tour quatre 45 tonnes (voir les photos), et 11 PABX. Le camion de presse est en charge des télécommunications des journalistes. Henri Terreaux, responsable de France Télécom Events qui dirige une équipe de 47 personnes sur le Tour explique : “le village du Tour dépend de 60 lignes au quotidien, et elles sont différentes, numéris (son et télé) et analogique (téléphone). En plus, pour les besoins du direct, des relais intermédiaires sont disposés le long de la route. De façon à envoyer les photos, les sons et les articles de presse écrits le plus rapidement possible. Au total il y a 750 points intermédiaires animés par les régions”. Et depuis ce lundi, il permet l’accès au haut débit grâce au WiMAx, cette technologie sans fil à haut débit et surtout permettant une couverture plus importante que le Wi-Fi. De l’avis général l’avantage principal du WiMax est d’être parfaitement adapté à ce type d’événement purement nomade car rapidement déployable. En effet, selon Bruno Feuillet responsable Orange sur le Tour “cela dépend de la configuration du lieu, mais en général cela ne dépasse pas les quinze minutes”. Une rapidité qui laisse sur place la concurrence. Pour Intel, l’objectif est clair: démontrer la pertinence du WiMax sur le WiFi. Auparavant le lien était DSL, puis WiFi, désormais il sera WiMax. Pour “les forçats de la route” comme pour les professionnels des télécommunications, la course est toujours plus rapide. La road-map d’Intel

La nouvelle puce d’Intel, la Rosedale (certifiée) a permis de réaliser des économies dans la fabrication de cet élément primordial pour apporter à moindre coût aux usagers qui le souhaitent cette technologie. Dès 2006, Intel présentera des modems certifiés, donc interopérables « plug and play », deux à trois fois moins chers (250 et 450 euros). Enfin d’ici à 2007 le numéro un mondial du semi-conducteur devrait créer la première carte PCI (150 dollars) pour bénéficier du WiMax sur son PC portable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur