Le Web ‘ubiquitaire’ entre au W3C

Régulations

Le W3C explore la vision du Web en tant que plate-forme d’applications distribuées pour l’usage dans les bureaux, les réseaux domestiques, et les industries mobile, automobile, etc.

Le Web est beaucoup plus que la simple navigation. Les applications Web ont récemment suscité beaucoup d’attention, mais il existe encore tellement d’autres choses que nous pourrions faire pour exploiter la diversité des terminaux et des services en réseau que procure leur utilisation combinée“, a déclaré Dave Raggett, ingénieur chez Canon. Le Consortium World Wide Web (W3C) va organiser du 9 au 10 mars à Tokyo (Japon) un atelier sur le “Web ubiquitaire“, qui évoquera les scénarii d’utilisation et analyse des besoins et des propositions de solutions technologiques. Le concept d’ubiquité ? L’ubiquité se dit de quelqu’un ou quelque chose que l’on rencontre à plusieurs endroits simultanément ou très souvent, ce qui donne l’illusion d’être présent partout à la fois. L’informatique ubiquitaire, telle qu’elle a été décrite il y a 15 ans par Mark Weiser, postule un monde où les gens sont entourés de terminaux informatiques interconnectés via des réseaux, et qui nous aident dans tout ce que nous entreprenons, quel que soit l’endroit où nous nous trouvons. Nonobstant le succès du World Wide Web sur l’ordinateur de bureau, nous n’en sommes qu’au début dans l’exploitation du potentiel que procure un éventail de terminaux toujours croissant. Le Web ubiquitaire cherche donc à élargir les capacités des navigateurs Web afin de permettre de nouveaux types d’applications Web, notamment celles nécessitant une coordination avec d’autres terminaux et une adaptation dynamique de l’utilisateur, des capacités des terminaux et du contexte. Ces applications seront capables d’exploiter les services en réseau pour élargir les capacités des terminaux. Les utilisateurs pourront alors se concentrer sur ce qu’ils font et non sur les terminaux eux-mêmes. La mobilité des applications permettra à toute personne de continuer à travailler ou à jouer tout en passant en douceur d’un terminal à l’autre. Des technologies Ce qui rend le Web si utile pour les développeurs d’applications est la facilité avec laquelle les applications sont créées en utilisant des combinaisons de balises, de graphiques, de feuilles de style et de scripts. Le Web ubiquitaire doit faciliter le développement d’applications distribuées en présentant des abstractions claires aux développeurs Web, leur permettant ainsi d’accéder aux capacités des terminaux et aux services de communication. La découverte et la description de ressources seront essentielles à la création d’applications du Web ubiquitaire. L’utilisation des URI (adresses Web) pour nommer les terminaux, les services et les sessions permettra l’emploi de riches méta-données (le Web sémantique) pour la découverte de ressources, intervenant à travers les différents réseaux et exploitant la nature distribuée du World Wide Web. Identification et gestion des ressources Les applications du Web ubiquitaire permettront d’identifier des ressources et de gérer celles-ci dans le cadre de sessions temporaires ou permanentes. Pour cela, il faudra une infrastructure plus souple que les solutions de rechange actuelles reposant sur les « cookies » et les informations des sessions embarquées dans les URI. Les ressources peuvent être distantes comme dans le cas d’une imprimante ou d’un projecteur réseau, ou bien alors locales, comme dans le cas de l’autonomie d’utilisation d’un terminal, l’intensité du signal réseau reçu et son niveau sonore. Les ressources ne se limitent pas aux matériels, mais peuvent être également des services, tels que la reconnaissance de la parole, la traduction des langages naturels et l’identification de la localisation géographique d’un terminal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur