Les délocalisations ont-elles ‘boosté’ les services IT ?

Régulations

Gartner publie une étude sur l’évolution mondial du marché IT en 2003. Il en arrive à la conclusion – idéologique? – que ce sont les délocalisations qui ont permis une progression de 6,2%…

Le marché mondial des services dans les technologies de l’information est passé de 539 milliards de dollars en 2002 à 569 milliards en 2003. Pour le Gartner, auteur de l’étude, c’est à l’

outsourcing offshore que l’on doit cette progression. Lorsque l’on évoque la délocalisation de la production des services IT, on évoque presque toujours, désormais, l’Inde. Or, la production de services dans ce pays a augmenté de 29% en 2003. Mais à y regarder de plus près, l’Inde n’a contribué que pour une part infime du marché mondial: 1,4% ! Sur un marché particulièrement difficile en 2003, où il aura fallu attendre la fin de l’année pour commencer à voir repartir les commandes, la part de la contribution de l’outsourcing offshore a pu être importante en volume, mais pas en valeur. Selon notre analyse, la progression du marché serait plutôt imputable au renforcement des marges des principaux acteurs, la véritable contribution des techniciens indiens ou russes, qu’à un véritable profit des entreprises qui exploitent ces services. D’ailleurs, la progression est forte en Asie/Pacifique, 10,3%, alors qu’elle tarde à redémarrer en Europe: +4,8%. Quant à la Chine, marché qui intéresse de plus en plus les pratiquants de l’outsourcing offshore, il a progressé de 6,8% à 3,7 milliards de dollars. Le commentaire de Gartner tendrait donc à appuyer l’industrie qui pratique la délocalisation des services IT ! IBM conserve sa place de leader

Avec 42,6 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur les services, en progression de 6,2%, IBM reste de loin le premier producteur de services IT.

Le second, Electronic Data System (EDS), ne progresse que de 3,7% avec un chiffre d’affaires de 21,1 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur