Les équipements télécoms chinois bientôt bannis en France ?

RégulationsSécurité
interdiction stop (crédit photo © wavebreakmedia - shutterstock)

Le gouvernement français réfléchirait à réduire les autorisations d’utilisation des équipements de réseau télécoms des chinois Huawei et ZTE notamment. Pour des raisons de sécurité nationale officiellement.

À l’instar des autorités américaines, le gouvernement français envisagerait de renforcer sa réglementation face à l’usage d’équipements réseaux asiatiques sur l’infrastructure des opérateurs télécoms.

Pour des raisons de sécurité nationale, le matériel en provenance de fabricants comme ZTE ou Huawei est déjà interdit dans des cœurs de réseaux, rappelle ITespresso.fr.

le matériel réseau chinois banni

Mais, selon Les Echos, le gouvernement pourrait aller plus loin en bannissant les solutions des équipementiers chinois de marchés moins sensibles comme la fourniture de stations de base pour les réseaux mobiles. Le Coréen Samsung est également dans la ligne de mire des autorités françaises.

Dans ce cas, SFR et Bouygues Telecom, clients de Huawei, risquent d’être affectés par le projet de loi ou décret en préparation.

Une question de sécurité… commerciale ?

On s’agite beaucoup avec la prochaine livraison du Livre blanc de la Défense (un document de référence pour l’État français portant sur les grandes orientations stratégiques du secteur de la Défense).

Ces réflexions sont à mettre en lien avec la tendance au protectionnisme économique en période de crise. L’interdiction de commercialisation des produits étrangers favoriserait des groupes industriels nationaux comme l’équipementier télécoms Alcatel-Lucent… au risque d’augmenter les coûts d’investissement des opérateurs.

Crédit photo © Wavebreakmedia – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur