Les jeux-vidéos pénalisent-ils les audiences TV?

Régulations

On peut le croire en lisant une récente étude commandée par Sony…

La société du loisir explose. Notamment grâce aux nouvelles technologies. Outre les activités classiques, le temps libre de l’homme moderne est désormais composé d’Internet et des jeux-vidéos. Et les loisirs plus traditionnels comme la télévision en pâtissent, au grand dam des industriels du secteur.

Car le temps n’est pas extensible. L’usage intensif des nouvelles technologies, notamment chez les jeunes, provoquent mécaniquement une baisse de l’audience TV. C’est un peu la conclusion d’une étude commandée par Sony, le fabricant de la PS2. Aux Etats-Unis, les adeptes américains des jeux vidéo s’adonnent à leur loisir principalement entre 17h00 et 23h00, une plage horaire stratégique qui recouvre les émissions de télévision de première partie de soirée, ou “prime time”. 65% de ces joueurs sont des hommes entre 18 et 34 ans. Or, les derniers chiffres publiés par l’institut spécialisé Nielsen Media Research montrent une érosion de 8 à 12% de l’audience TV en “prime time” des hommes entre 18 et 34 ans. Une baisse importante qui peut donc s’expliquer par la prédominance des activités numériques chez ce public. Evidemment, Sony y voit la conséquence de la place croissante des jeux vidéo. Et notamment des siens. Mais cette érosion de l’audience, bienvenue dans un pays qui possède le record des heures passées devant le petit écran, est certainement aussi due à l’usage d’Internet. Et rêvons deux secondes, pourquoi pas à la lecture? J’ai bien dit “rêvons”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur