Les résultats de STM sont solides

Cloud

Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs a présenté ses résultats et ses ambitions

Selon la direction de STM

« le secteur poursuivra sa croissance modérée au dernier trimestre 2005 et tout au long de l’année 2006. Dans ce contexte, nous estimons que STM continuera à afficher une progression solide de sa performance, grâce aux actions en cours dans les domaines du marketing, de la R&D et des coûts. » « En conséquence, nous pensons que la croissance séquentielle du chiffre d’affaires de STM pour le quatrième trimestre 2005 s’établira dans une fourchette comprise entre 3 % et 9 %. La marge brute pour le quatrième trimestre devrait s’établir à environ 36 %, à plus ou moins un point de pourcentage. » a-t-elle précisé. Des perspectives qui s’appuient sur un taux de change effectif pour la société d’environ 1,22 dollar pour 1 euro, correspondant au niveau actuel des taux après prise en compte des effets des couvertures de change en place. Contrairement aux rumeurs à propos de l’annonce d’un mauvais bilan, STMicroelectronics a annoncé mardi soir, après la clôture du marché américain, un chiffre d’affaires du troisième trimestre de 2,247 milliards de dollars, en progression de 3,9 % par rapport au deuxième trimestre 2005. La marge brute a atteint 766 millions de dollars sur le troisième trimestre, en augmentation de 7,3 % par rapport aux 714 millions de dollars du deuxième trimestre 2005. Le taux de marge brute est ressorti à 34,1 % pour le troisième trimestre, contre 33 % pour le trimestre précédent. L’amélioration du mix produits et des performances en terme de fabrication explique l’évolution positive de la marge brute qui a plus que compensé la pression continue sur les prix, notamment pour les mémoires et les produits standard. Au troisième trimestre 2005, le résultat d’exploitation s’élève à 102 millions de dollars et le résultat net à 89 millions de dollars soit 0,10 dollar par action. Interrogé par Reuters, Jérôme Ramel, analyste chez Ixis donne son opinion : « Nous pensons que STM va bénéficier d’une très bonne tendance dans le téléphone portable et publier un chiffre d’affaires dans le milieu ou le haut de sa fourchette », a déclaré Jérôme Ramel, analyste chez Ixis. « L’activité disques durs a été bonne mais nous avons un doute pour les imprimantes. Dans l’électronique grand public, on pourrait constater un ralentissement de la demande. Quant à l’automobile, on est à peu près certain que ça ne se passe pas bien mais ce n’est pas une surprise », a-t-il ajouté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur