Les serveurs Dell palpitent deux fois plus en Xeon

Régulations

Architecturés autour des processeurs à double c?ur Intel Xeon 5000 et 5100, les nouveaux PowerEdge incarnent la 9è génération de serveurs de Dell. On y retrouve les modèles PowerEdge 1950, 2900 et 2950 (dont deux serveurs NAS basés sur ces séries) et les serveurs ‘lame’ PowerEdge.

La neuvième symphonie? majeure ? Mondialisation des échanges, multiplication des applications considérées comme critiques? les salles informatiques exigent une qualité croissante des équipements pour répondre aux contraintes de performance et de coût imposées par les utilisateurs. Dell annonce donc opportunément cette nouvelle gamme qui consomme jusqu’à 25 % de moins d’électricité, soit un ratio performance/consommation en watts allant jusqu’à 169 %. Une prouesse qui contribue également à la durée de vie de ces machines. « Avec cette neuvième génération de serveurs, nous franchissons une étape majeure. En effet, en passant de la sixième à la septième génération, nous avions enregistré des gains performance/prix de 28%. Les modèles suivants avaient “boosté” ces ratios de 32%. En passant de la génération 8 à ces nouveaux serveurs, les gains sont de 95%» explique Andy Rhodes, chef de produit Serveurs, Dell EMEA. Plusieurs éléments expliquent ces bons scores : la faible consommation électrique des processeurs Intel Xeon double-c?ur certes, mais aussi les performances des modules DIMM (Dual In-line Memory Module) à mémoire tampon, ou encore les disques SAS (Serial Attached SCSI) assurant une transmission de données plus rapide et plus fiable et une réduction de la dissipation thermique, ou encore le moteur de téléchargement TCP/IP dédié au trafic réseau. Or, les choix et la juste utilisation de ces composants, et leur orchestration sont au moins aussi importants dans le comportement final du serveur. Enfin, de nouvelles technologies de virtualisation apportent un surcroît de performances pour l’utilisation de logiciels tels VMware ESX, Microsoft Virtual Server ou encore Xen. Simplifier la maintenance et l’exploitation Les utilisateurs savent combien l’administration des serveurs représente un coût et une préoccupation constante. C’est pourquoi les constructeurs s’efforcent d’abaisser au maximum les coûts d’exploitation. Dell s’en préoccupe et a donc équipé ses serveurs en pensant aux techniciens de l’ombre : un premier écran LCD programmable permet un diagnostic simple et rapide des dysfonctionnements, les capots ferment avec un loquet pour faciliter l’accès aux composants sans outils. Fini le syndrome du tournevis cruciforme inadapté ou à la mauvaise taille ! Côté visuel, Dell étiquette les disques pour une lecture rapide du type de technologie, de la capacité de stockage et de la vitesse, et standardise désormais les codes couleur des câbles de tous ses serveurs pour simplifier l’exploitation. Enfin, une image système unique regroupe ‘Bios’, ‘drivers’, systèmes d’exploitation et applications. Le service Dell ImageWatch prend en charge la gestion des mises à jour d’image système. Bien entendu, le logiciel de gestion des mises à jour et des déploiements Dell OpenManage 5.0 est toujours proposé, avec diverses fonctions améliorées. Dell, un poids lourd du service ? Le modèle de vente directe de Dell fait oublier que le constructeur propose aussi des services d’infrastructure, jusqu’au support complet garantissant un minimum de temps d’interruption et une optimisation du fonctionnement des ressources. Outre un service personnalisable, devenu monnaie courante, Dell assume également le risque en assurant la maîtrise d’?uvre pour l’ensemble des services proposés. Ainsi, le client n’a affaire qu’à Dell qui s’occupe d’orchestrer les relations avec d’autres partenaires ou prestataires si nécessaire. On découvre que l’activité des services devrait représenter environ 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour Dell en 2006 ! Les modèles PowerEdge 1950, 2900 et 2950 avec processeurs Intel Xeon 5000 sont disponibles à partir d’environ 1.350 euros pour les premiers et 1.550 euros pour le 2950. Les modèles bâtis autour des Xeon 5100 et le serveur ‘lame’ Dell PowerEdge 1955 seront disponibles dans quelques semaines.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur