L’Inde ne veut pas du PC à 100 dollars, le Nigéria oui

Régulations

L’initiative, “un ordinateur par enfant”, lancée par le MIT vient de recevoir sa première commande ferme. Le Nigeria souhaite obtenir 1 million d’exemplaires du PC à 100 dollars

L’idée du MIT est d’apporter aux enfants des pays défavorisés le moyen d’accéder à l’informatique. Mais le succès d’une telle initiative dépend en grande partie des gouvernements.

En Inde, le ministère de l’Éducation a rejeté le projet, le considérant “pédagogiquement suspect”. Le ministre de l’Éducation Sudeep Banerjee, a expliqué : “Notre priorité est surtout d’avoir plus de classes et d’enseignants, pas d’acheter des gadgets à la mode. L’Inde ne doit pas servir de terrain d’expérimentations”. Reste que pour le MIT, la perte de ce marché pourrait avoir de sérieuses conséquences. Pourtant, Banerjee enfonce le clou déclarant : ” si nous avions de l’argent il serait plus adéquat de l’investir dans les plans d’éducations déjà existants.” Banerjee qui s’est exprimé dans The Hindu poursuit son argumentaire: ” Nous ne pensons pas que l’idée du professeur Negroponte soit assez mature, d’ailleurs aucun pays important ne semble intéressé. Même aux États-Unis il n’y n’a pas d’enthousiasme autour de ce projet “. L’OLPC est soutenue par des industriels tels que AMD, Microsoft, Nortel et Red Hat. La Chine, l’Inde, le Brésil, l’Argentine l’Égypte et la Thaïlande seraient intéressés par le projet. Le Nigeria est le premier à passer une commande ferme (le Brésil n’a pas encore officialisé sa commande). Il souhaite obtenir un million d’exemplaires de la machine. Pour autant, le la production ne devrait pas commencer avant un minimum de 5 à 10 millions de commandes réglées. Bref, ce n’est pas gagné.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur