Linux: Novell enchaîne les partenariats stratégiques

Régulations

Novell veut s’imposer un peu plus sur le marché Linux, qui pourtant reste relativement marginal dans son activité. L’éditeur annonce quelques nouveautés et de multiples partenariats lors du Salon LinuxWorld de San Francisco

Novell a atteint un nouveau palier de maturité dans sa marche forcée vers le monde du libre. La phase d’appropriation du code Suse Linux, acquis voici quelques années avec l’aval sinon le conseil d’IBM, et son appui financier, semble terminée.

Pour preuve, les annonces de Novell sur le Salon LinuxWorld aux Etats-Unis, côte ouest: elles ont été moins technologiques que commerciales. Ainsi, même si leur annonce était récente, Novell n’a pas présenté de nouvelles versions de son OS libre. Il s’est livré à un effet de marque en renommant ses distributions afin de séparer le communautaire de l’entreprise (lire notre article, par ailleurs).

Novell n’éprouverait donc plus le besoin de justifier sa légitimité sur le marché Linux et du libre. Une nouvelle étape de maturité a bien été franchie?

En revanche, côté marketing, Novell a cherché à s’imposer en partenaire incontournable. Avec le chinois Lenovo, par exemple, Novell a présenté la première station de travail ThinkPad mobile en technologie Intel livrée sous Linux.

Avec RealNetworks, Novell apporte des capacités multimédia à Linux Enterprise Desktop 10 en distribuant une version mise à jour du lecteur audio-vidéo RealPlayer qui supporte les formats Windows Media et Helix Banshee.

Avec Siemens Medical Solutions, leader des technologies MRI (magnetic resolution imaging), Novell apporte au monde médical son système d’exploitation Suse Linux Enterprise Real Time et ses outils de développement d’applications NightStar.

Avec les New York School District, Novell participe à un programme pilote dans l’éducation qui associe un bureau Linux aux plates-formes Intel et ouvre aux enseignants et à plus de 80.000 étudiants de nouvelles perspectives de connectivité.

Novell a souligné le succès de SLED 10, la version Desktop de Suse Linux Enterprise 10, qui a enregistré 320.000 enregistrements en un mois dans ses versions Desktop et Server. Mais pour les éditeurs d’environnements de bureau ‘libres’, le chemin semble encore bien long avant d’envisager même de concurrencer Microsoft.

C’est pourquoi Novell a mis en place un programme pilote SLED 10 pour les douze prochains mois visant à convaincre 45 entreprises et organisations mondiales à tester et adopter Suse Linux Enterprise Desktop 10.

Enfin, pas de diffusion mondiale d’une distribution Linux sans s’appuyer sur un réseau. Pour Novell, la démarche est inversée, et l’éditeur met en avant sa solution point de vente basée sur SUSE Linux Enterprise Server 10 comme plateforme tant sur le front que sur le back office.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur