L’OSDL renforce ses outils autour du noyau Linux

Régulations

Le consortium pour la promotion de Linux propose gratuitement la version 3 de Scalable Test Platform, qui dispose désormais de plus de 10.000 tests pour la validation des applications de bases de données sous le Kernel 2.6

L’OSDL (Open Source Development Lab Inc.) réunit au sein d’un consortium global des acteurs majeurs de Linux afin d’accélérer l’adoption du système d’exploitation dans le monde. Créé en 2000, il regroupe 40 membres, dont Cisco Systems, Computer Associates, Dell, Hewlett-Packard, IBM, NEC, Red Hat, Sun Microsystems, SuSE Linux et Unilever PLC.

L’OSDL annonce la disponibilité de la version 3 de STP (Scalable Test Platform), une plateforme destinés à la simulation des centres de données d’entreprises sur le noyau Linux. STP, proposé gratuitement aux développeurs, permet en particulier de simuler l’utilisation des bases de données les plus courantes de l’open-source, en particulier MySQL, SAP et PostgreSQL. L’outil permet de valider sur le noyau (Kernel) Linux les changements de code apportés aux applications, ainsi que de quantifier leurs performances et leur stabilité. Par rapport à la version antérieure, dont les 1.000 tests avaient entre autres permis d’assurer la transition des applications du Kernel 2.5 vers le 2.6, STP version 3 permet de réaliser plus de 10.000 tests automatiques additionnels sur le noyau 2.6.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur