Lucent se replie à nouveau

Cloud

L’équipementier, qui s’est marié avec Alcatel, commence mal sa nouvelle vie commune

Les premiers pas de Lucent dans le giron d’Alcatel sont difficiles. L’équipementier annonce en effet des résultats en baisse au titre de son deuxième trimestre fiscal.

Le groupe dirigé par l’emblématique Pat Russo affiche un résultat net de 181 millions de dollars (-32%), soit 4 cents par action, contre 267 millions, ou 6 cents par titre, lors du trimestre correspondant de l’an dernier. Consolation: si le résultat sur un an est en fort repli, sur un trimestre, la tendance est meilleure. Au premier trimestre (clos au 31 décembre), Lucent a fait état d’une perte de 104 millions de dollars ou 2 cents par action, contre un profit de 174 millions de dollars ou 4 cents par titre un an plus tôt. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires a baissé de 8% à 2,14 milliards de dollars. Les analystes attendaient 2,23 milliards. “L’accélération des dépenses (des opérateurs) est plus lente que ce que nous avions prévu”, a déclaré John Kritzemacher, directeur financier de Lucent, dans le communiqué de résultats. Le groupe souligne aussi que le recul de ses activités en Chine et en Inde, et la diminution de son chiffre d’affaires dans le sans-fil expliquent ces résultats médiocres. Alcatel et Lucent espèrent boucler leur fusion de 14 milliards de dollars dans les six à douze mois. Ils prévoient de supprimer environ 8.800 emplois, soit 10% de leur main d’oeuvre. Alcatel possédera 60% du capital de la nouvelle entité, dont le siège sera établi à Paris. La directrice générale de Lucent, Pat Russo, prendra la tête de la nouvelle société.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur