Mars : Spirit a perdu une roue?

Régulations

La roue avant droite du robot martien Spirit a cessé de tourner. Le ‘rover’ évolue désormais sur cinq pattes…

Débarqué sur Mars en janvier 2004, pour une mission d’exploration de la planète rouge, programmée pour un maximum de 90 jours, le premier robot martien de la Nasa commence à sérieusement accuser son âge.

Au cours de son 779ème jour martien, la roue avant droite du robot a cessé de travailler, a révélé le Jet Propulsion Laboratory. Elle avait déjà donné des signes d’épuisement, mais pour le coup les techniciens de la Nasa pensent que le moteur qui assure la rotation de la roue vient de rendre l’âme définitivement. Selon eux, les brosses qui assurent le contact entre l’alimentation du robot, et le moteur électrique entraînant la roue, ne feraient plus contact. Probablement un défaut de lubrification dont a souffert le moteur cinq mois après le début de la mission. Le robot, qui a déjà parcouru plus de 6.800 mètres sur le sol martien, tente d’atteindre une zone plus ensoleillée en bordure la colline McCool Hill, où il évolue, afin de passer un hiver martien ‘au chaud’. Mais cette zone, au rythme de Spirit, est désormais située à environ 100 jours de circulation à cinq pattes, car le faible ensoleillement n’accorde à Spirit qu’une heure de conduite sur un terrain plat par jour. La puissance nécessaire pour continuer d’avancer sur cinq roues seulement n’est donc pas suffisamment assurée. Les techniciens de la Nasa envisagent de continuer à exploiter le robot afin de prolonger l’exploration du sol martien. Ils vont donc temporairement désactiver la roue. Et si le robot rencontre un blocage, ils se contenteront tout simplement d’effectuer une marche arrière. De son côté, Opportunity, second robot martien de la Nasa qui vient de fêter 1 an de présence martienne, a plus de chance, car il évolue proche de l’équateur de Mars, et bénéficie à ce titre d’un meilleur ensoleillement. Il a terminé une mission de 4 mois d’exploration du cratère Erebus, et se dirige vers le cratère géant Victoria.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur