Microsoft lance son offensive dans la pub en ligne

Régulations

La firme lance MSN Keywords pour les liens sponsorisés et une nouvelle version de Ad Center, sa plate-forme publicitaire, afin de venir chasser sur les terres de Google et de Yahoo

Attention Microsoft passe à l’attaque dans le secteur o combien juteux des liens sponsorisés. L’éditeur lance ce lundi, en avant-première en France, sa nouvelle plate-forme de liens sponsorisés baptisée MSN Keywords et une nouvelle version de sa plate-forme publicitaire Ad Center.

En toute logique, Microsoft a pour objectif de capitaliser ses 420 millions d’utilisateurs uniques par mois, qui surfent sur Hotmail et qui chattent sur la messagerie instantanée MSN Messenger. Avec le nouveau Ad Center, Microsoft veut en donner plus aux annonceurs, de plus en plus friands du médium internet, notamment avec des outils de ciblage très affinés. Le groupe souligne également que cette nouvelle offre constitue un point d’entrée unique pour traiter l’ensemble des problématiques de l’annonceur : campagnes de marque, marketing direct, emailing. MSN Keywords, nouvelle plate-forme de liens sponsorisés, permet aux annonceurs d’optimiser les performances de leurs campagnes d’achat de mots clés sur MSN Search. Il est plus proche des Adwords, avec vente de mots clés aux enchères pour définir les priorités d’affichage dans les résultats. Innovation annoncée: les liens sponsorisés s’affichent en fonction du prix, du taux de clic et des critères de ciblage suivants : l’âge, la situation géographique, le genre, l’heure de la journée ou le jour de la semaine. Par ailleurs, le client a accès à des outils de simulation de campagne ou de mediaplanning. Pour séduire, MSN reprend le modèle d’Overture avec enchères pour fixer le prix du mot clef avec un minimum de 0,05 euro et facturation de l’annonceur “au clic”. Avec ces nouvelles offres, alliées à la force de frappe de Microsoft, la firme pourrait ainsi très vite s’accaparer d’importantes parts de marché. Microsoft compte bien rattraper Google et sa poule aux oeufs d’or Adwords. Car de 3,9 milliards de dollars uniquement aux Etats-Unis en 2004, le marché des liens sponsorisés devrait progresser de 40% et atteindre 5,4 milliards en 2005, estime eMarketer. Du côté des annonceurs, la règle du jeu est simple : figurer le plus haut possible dans la hiérarchie des résultats des moteurs de recherche. Et si possible à la première place, quitte à figurer à côté de celle-ci, dans les liens publicitaires. Et pour cela, leur stratégie va se complexifier de plus en plus. Car désormais, pour les ‘marketers’ américains, ce ne sont plus deux mais quatre services majeurs qui leurs sont proposés. Et d’autres suivront localement, à n’en pas douter. La firme lance MSN Keywords pour les liens sponsorisés et une nouvelle version de Ad Center, sa plate-forme publicitaire, afin de venir chasser sur les terres de Google et de Yahoo La concurrence s’organise

Google, le leader médiatique, protège ses marchés au point de breveter les liens publicitaires sur les flux RSS (lire notre article). – Ask Jeeves, numéro quatre américain, racheté récemment par InterActive Corp, a annoncé son propre service de liens sponsorisés (lire notre article). – Yahoo, le fondateur du concept avec Overture, a annoncé qu’il étendait le nombre de sites Web issus de son écho système sur lesquels il affichera des liens publicitaires avec son service Yahoo Publisher Network. L’enjeu pour Yahoo est de s’attribuer une partie du marché des liens contextuels, c’est à dire des publicités ciblées sur le contenu des sites et dont l’affichage est rémunéré, et non plus seulement d’apparaître dans les résultats d’un moteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur