Mobiles 3G : les investissements repartent

Régulations

Nokia perçoit une accélération de la demande qui s’est enclenchée depuis la fin de l’été

Les choses s’accélèrent dans la 3G, la troisième génération de téléphonie mobile qui doit permettre des transferts de données à haut vitesse (UMTS, Edge, CDMA…). Alors que l’UMTS est prévu pour la deuxième moitié de 2004 en Europe, Nokia constate une hausse des investissements des opérateurs dans ce domaine.

“Il y a clairement du changement dans l’air. Nous avons constaté une accélération de (la demande en) réseaux de télécommunications de troisième génération après les vacances d’été”, a indiqué Jukka Bergqvist, vice-président de Nokia en charge des réseaux, lors d’un entretien mardi en marge du salon annuel du constructeur consacré à l’Internet mobile. Nokia a annoncé avoir vendu 27.000 stations WCDMA, utilisées au Japon et en Europe, et qui permettent la visioconférence sur téléphones portables. Le constructeur finlandais revendique plus de 30% de ce marché en développement. Les investisseurs cherchent des signes de stabilisation du marché des réseaux de télécommunications mobiles évalué à 30 milliards d’euros par an, après une chute de 40% ces deux dernières années, en raison de l’arrêt des investissements des opérateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur