Mobiles à très haut débit: place à la ‘super 3G’

Régulations

26 industriels et opérateurs des télécoms unissent leurs forces pour développer la ‘super 3G’. Objectif : multiplier les débits de la téléphonie 3G par 10

A peine sortie, en cours d’adoption et toujours à la recherche de modèles économiques, la 3G ? téléphonie UMTS dite de troisième génération ? serait-elle déjà obsolète ?

Certes non ! Mais les acteurs de ce marché se regroupent afin de développer le futur technologique de la téléphonie haut débit, la ‘super 3G’. L’objectif est ambitieux: faire passer le volume de transfert des données de 384 kilobits par seconde de la 3G à 100 mégabits par seconde, c’est-à-dire de se rapprocher des performances de la fibre optique. 26 grands industriels se sont réunis autour du géant japonais NTT DoCoMo sur le projet ‘super 3G’: Vodafone, Cingular, Siemens, NEC… et le français Alcatel. La vidéo haute définition et ses produits dérivés, télévision HD ou jeux vidéo, seront accessibles aux téléphones mobiles. Mais, patience: pas avant 2009?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur