Mobiles: le retard de certaines régions s’aggrave!

Régulations

L’ART tire la sonette d’alarme: la pénétration du mobile dans certaines régions prend un sacré retard

C’est difficile à croire mais la France se situe en dernière position des pays européens en termes de pénétration de la téléphonie mobile (proportion de clients dans la population). Avec 62,6% de pénétration, notre pays se situe loin derrière la moyenne européenne qui se situe à 75,9%.

Pire, selon l’ART (Autorité de régulation des télécoms), cette pénétration montre de très grandes disparités selon les régions. L’ART distingue ainsi trois groupes. Dans le premier, le taux est supérieur à la moyenne: il s’agit de l’Ile-de-France (91%), de la Corse (87,2%) et de la région PACA (79,8%). Dans le deuxième: Languedoc, Aquitaine, Lorraine, Rhône-Alpes, Picardie, Alsace, Nord-Pas-de-Calais, Haute-Normandie, Champagne-Ardenne, Midi Pyrénées et Centre, le taux de pénétration se situe autour de la moyenne (50 à 60%). La Bourgogne: région où on trouve le moins d’abonnés Dans le troisième groupe, le taux est inférieur à la moyenne: Bourgogne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Limousin, Basse-Normandie, Franche-Comté, Bretagne et Auvergne (dernier du classement avec 44,3%). Selon l’ART, “l’écart entre les trois premières régions et les autres augmentent. Les disparités, bien loin de se résorber, semblent s’accroître dans le temps”. Seule source de satisfaction pour l’Autorité, la pénétration du mobile dans les DOM augmente. Elle était inférieure à la moyenne métropolitaine jusqu’au début 2002, elle est désormais supérieure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur