Mobiles: Microsoft courtise Motorola

Régulations

Le géant de Redmond se verrait bien fournisseur officiel d’OS pour les mobiles de Motorola depuis son abandon de Symbian

Si les entreprises ont depuis longtemps intégré la nécessité de protéger ses environnements informatiques ? la sécurité demeure leur première préoccupation -, les ordinateurs grand public ‘

au domicile‘ sont encore très loin de bénéficier de la même attention. Ainsi, les chercheurs de l’éditeur de solutions de sécurité Webroot viennent de publier une étude dont les résultats sont particulièrement inquiétants : 89% des PC grand public seraient infestés d’un ou plusieurs logiciels espions. Pour arriver à cette conclusion, Webroot a comptabilisé les sites pirates vers lesquels pointent les spywares, ces logiciels espions qui s’installent sur les postes à l’insu de leur utilisateur. Ils étaient 427.000 au premier trimestre 2006, ils sont passés à 527.136 au second trimestre à receuillir des informations confidentielles collectées frauduleusement sur les postes. Une telle progression, de près de 25%, en quelques mois, ne peut s’expliquer autrement que par l’intérêt que portent les pirates à cette technique, qui les pousse à multiplier les sites Webs pour récolter les informations. C’est là un marché parallèle et illégal qui doit se révéler lucratif. L’internaute en cause Un taux aussi élevé d’infection, 9 postes personnels sur 10, ne peut s’exprimer autrement que par l’ignorance ou l’inconscience des internautes, leur manque de sensibilité aux dangers du Web, mais aussi par la propagation massive des spywares, en particulier publicitaires, y compris via des sites dont l’activité est légale et le comportement honorable. Les solutions anti-spywares existent, et nombre d’entre elles sont même gratuites, à l’exemple de celle de Microsoft. L’argument économique n’est donc pas en cause. En revanche, l’absence de prise de conscience et la passivité des internautes, qui massivement ignorent les mises à jour et les opérations de “nettoyage”, peuvent être pointées du doigts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur