Mobiles: Motorola flambe, Samsung décline

Régulations

Le premier trimestre a été particulièrement favorable au fabricant américain. Nokia consolide son leadership

Contrairement aux traditions, le premier trimestre 2006 a été particulièrement dynamique pour le marché des mobiles. Et tous les grands fabricants en ont profité. Sauf Samsung.

Selon le cabinet d’études Gartner, les ventes de téléphone mobile ont progressé de 23,8% pendant cette période pour atteindre 224 millions d’unités. Le marché a été dopé par les fortes ventes en Asie-Pacifique et au Japon. Ailleurs, c’est le passage à la 3G qui tire les ventes. Côté constructeurs, le finlandais Nokia a encore un peu plus consolidé sa place de leader avec 34% des ventes mondiales, contre 30,4% il y a un an. Mais la surprise vient de l’américain Motorola qui a affiché au premier trimestre sa part de marché la plus élevée depuis que ces données trimestrielles existent. Le groupe fait état d’une part de marché de 20,3%, contre 16,7% un an auparavant. Motorola surfe sur le succès de sa gamme Razr, très populaire aux Etats-Unis et en Europe. Ce bond en avant des deux premiers fabricants pénalise Samsung qui a été moins performant que ses concurrents. Le numéro trois mondial, Samsung, a enregistré un déclin de sa part de marché de 13,5% à 12,5%. Enfin, la part de marché de Sony-Ericsson a progressé de 5,5% à 6,1%. Ces bonnes performances du premier trimestre poussent Gartner à revoir, encore une fois, ces prévisions annuelles à la hausse. Il table désormais sur 960 millions d’unités écoulées dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur