Motorola (Mobiles) prévoit du négatif, et sanctionne des dirigeants

Cloud

En raison notamment de son recul sur le marché des mobiles face à Nokia, le
géant américain revoit ses prévisions à la baisse pour son 1er trimestre: il
sera dans le rouge. Des têtes sont en train de tomber

Déception dans l’Illinois, siège du géant de l’électronique et des terminaux mobiles. Les ventes de ce 1er trimestre 2007 seront inférieures aux 10 milliards de dollars prévus, se situant vraisemblablement entre 9,2 et 9,3.

Du coup, le BPA (bénéfice par action) devrait passer en négatif, avec une perte de 7 à 9 cents par action, ce qui est très loin de satisfaire les actionnaires !

D’ailleurs, à la suite de ce ‘profit warning‘ dont l’étendue porte jusqu’aux objectifs de l’exercice en cours, Wall Street, ce 21 mars au soir, a sanctionné l’action, qui a décroché sur la Bourse électronique de -5,8 % à 17,66 dollars.

Les résultats de notre division de téléphonie mobile continuent d’être inacceptables et nous allons nous battre pour qu’elle redevienne rentable” , a déclaré Ed Zander, directeur général de Motorola.

Ce qui inquiète les analystes, c’est que le deuxième constructeur mondial de téléphones mobiles (derrière Nokia) perd de l’argent sur cette activité. Il va lui falloir revoir le catalogue et réviser la chaîne de fabrication pour gagner de la marge…

Certains actionnaires, faisant corps derrière l’investisseur vedette Carl Icahn (qui possède 2,48 % du capital), rappellent aux dirigeants du groupe leur engagement à profiter d’un ‘cash‘ de 11 milliards de dollars pour racheter des actions – à l’instar de ce que vient de faire HP (à hauteur de 8 milliards, la semaine passée -ce qui n’a pas manqué de susciter la colère des syndicats…)

Par ailleurs, des changements importants sont en cours au sein des directions opérationnelles du groupe: il est clair que certains dirigeants sont dans le collimateur. Ainsi, David Devonshire, directeur financier du groupe, sera poussé à la retraite dès ce premier avril, remplacé par Thomas Meredith. Et Greg Brown est nommé au poste de président et directeur des opérations.

Le redressement va être plus lent que nous ne l’imaginions“, a d’ailleurs indiqué ce dernier.

La bonne progression de Nokia, bien revenu dans la course depuis plusieurs mois, y est très certainement aussi pour quelque chose.

Motorola n’a pas caché que le second semestre sera difficile et que les résultats annuels seront probablement inférieurs aux prévisions initiales.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur