Motorola toujours bénéficiaire

Régulations

A l’image de ses concurrents, l’équipementier annonce de bons résultats mais n’ose pas croire à une reprise.

Après Infineon et Intel, dont les résultats s’améliorent, c’est au tour de l’américain Motorola d’annoncer son retour aux bénéfices. L’équipementier indique avoir dégagé un bénéfice net, pour le deuxième trimestre consécutif, de 174 millions de dollars contre une perte nette de 1,2 milliard sur la période correspondante de 2001.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 3% au quatrième trimestre à 7,5 milliards de dollars contre 7,3 milliards un an plus tôt et contre 7,1 milliards prévu par le groupe. Ce sont les activités de téléphonie mobile (+11%) et de semi-conducteurs (+15%) qui ont généré le plus de profits. Optimisme mesuré Conséquence, Motorola indique que sa part de marché mondial, pour le secteur des mobiles, est passée de 18 à 19% grâce à de bonnes ventes en Amérique du Nord et en Amérique latine. Cette ensoleillée est-elle passagère? Est-ce le signe d’un véritable rebond? Personne n’ose faire de pronostics et la prudence est de mise. “Les économies mondiales montrent actuellement des signes sous-jacents de rebond qui, s’il n’est pas perturbé de manière significative par les événements mondiaux, pourrait avoir un impact favorable sur nos marchés”, indique dans un communiqué le p-dg de Motorola, Christopher Galvin. Et de poursuivre :“A court terme, nous restons optimistes sur le fait qu’une modeste croissance des ventes pourra être réalisée en 2003”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur