MPLS & Ethernet World : Cisco et Juniper continuent de s’opposer

Cloud
Congres MPLS & Ethernet World, Paris fevr. 2012

Le congrès MPLS & Ethernet, tenu du 7 au 10 février à Paris, a permis de revisiter les parties qui s’affrontent autour de protocoles censés converger.

Congrès MPLS & Ethernet, Paris. Dans les grands réseaux WAN (Wide Area Networks), les géants du secteur continuent de s’affronter, tout en travaillant à faire converger quelques principaux standards du marché.

Même les protocoles universels, censés être interopérables, ne font toujours pas l’unanimité. Ainsi, le protocole MPLS (Multi-protocol label switching) constitue une brique fondamentale pour la sécurisation des grands réseaux, avec « prioritisation » des flux (*). Mais face aux différentes variantes d’implémentation qui perdurent, l’évolution des standards dépend toujours de comités d’expert. Et leurs agendas de convergence restent bien laborieux.

Ainsi, tandis que Cisco et Ericsson sont de ceux qui poussent le Unified MPLS,  on voit, en face, autour de Juniper, la position adverse arborant le blason du seamless MPLS (cf. précédent article : Juniper universalise l’accès aux réseaux MPLS seamless). De part et d’autre de cette ligne de démarcation, on cherche à s’afficher comme le parti novateur face à celui des résistants, défenseurs de solutions soupçonnées ““‘propriétaires“’…

L’interopérabilité, l’universalité du protocole MPLS demeurent une promesse de près de 15 ans. Mais les rivalités continuent donc de jouer au sein des cercles d’experts dans les organismes de standardisation, même si chacun s’en défend. L’arrivée des poids lourds asiatiques arrange-elle les choses ? Pas sûr. Face à Huawei (Chine) et Tata Communications (Inde), les portes peuvent ne pas s’ouvrir plus facilement.

MPLS de bout en bout, et Ethernet

L’un des principaux sujets cibles de ces discussions touche aux réseaux d’accès, en périphérie (edge networks). L’enjeu reste le même: comment se mettre d’accord pour permettre le déploiement du même MPLS de bout en bout, interopérable et administrable universellement. En parallèle, une autre convergence progresse et commence à se concrétiser : celle des protocoles MPLS et Ethernet, du fait précisément de leur rôle respectif dans les réseaux d’accès.

Pour sa part, Alcatel-Lucent s’est positionné sur le Metro Ethernet  (Metropolitan Ethernet network) et sur la problématique des domaines IP dans le monde (cf. la mise en avant de son « IP Domain Business Centre »). Mais quelques-uns de ses experts ont précisément planché sur l’avancement des passerelles entre le Carrier Ethernet (l’Ethernet des opérateurs) et les déploiements de services cloud par les opérateurs. Comment passer du cloud aux réseaux MPLS ?

Toujours chez Alcatel-Lucent, un expert a proposé une synthèse sur la réalité – et la fiction – des «TP PseudoWires » (TP-PW) sur MPLS (Tranport Profile d’émulations de pseudo-réseaux point-à-point). Des groupes de travail œuvrent, en effet, à inclure le profil de transport MPLS dans le MPLS de l’IETF – organisme de standardisation -, ceci à travers des émulations (PW3, pour PseudoWires Emulation Edge-to-Edge).

Cloud, réseaux mobiles et LTE

Les autres tendances de ce congrès ont concerné les services cloud, et les réseaux supports fédérateurs mobiles de nouvelle génération – les LTE backhaul. Les réseaux de mobiles sont toujours plus sollicités. En autre préoccupation, la sécurité des architectures support de réseau mobiles dites ‘backhauling’ (UMTS, GSM, Wifi) pose question, ainsi que l’ anticipation des futurs très hauts débits mobiles avec le LTE.

Le Broadband Forum, présent sur l’évènement,  faisait précisément la promotion, dans sa Broadband Suite 6.0, du document « MPLS sur les réseaux mobiles backhaul » (TR-221) exposant les divers scénarios de migration vers le LTE.  À noter que ce même forum travaille aussi sur “‘MPLS in Carrier Ethernet networks’ et sur la “‘certification de services Ethernet sur MPLS’. Voilà encore de quoi se documenter !
___
EANTC : des tests d’interopérabilité impressionnants

MPLS Ethernet congres_EANTC
MPLS Ethernet World, Paris : tests, labo EANTC (02/2012)

Le congrès MPLS & Ethernet (ainsi que V6 World, évènement connexe) – organisé par UpperSide – accueille régulièrement le labo de test EANTC. Pour cette édition 2012, ce laboratoire, basé à Berlin, a démarré en septembre 2011 une batterie de tests d’interopérabilité, qui ont été présentés, démontrés en live à Paris. Pas moins de 13 constructeurs y ont contribué: Calnex/Paragon, Cisco (routeurs IP centraux ASR 1002, ASR 9006), D-Link, Ericsson, Extreme Networks, Hitachi, Huawei, Ixia, Metaswitch, Spirent, Telco Systems, VeEX, ZTE et, pour la référence clock (temps de référence), Symmetricom.

Cette plate-forme de test impressionnante a notamment permis de :
– vérifier trois scénarios de migration d’IPv4 vers IPv6 ;
– tester la couche ‘mobile backhaul transport’, en se concentrant sur les technologies de réseau d’agrégation : implémentation des nouvelles fonctionnalités MPLS-TP et ERPS (Ethernet Ring Protection Switching) ;
– tester les scénarios d’interconnexion entre MLPS-TP et ERPS, et entre IP/MPLS et ERPS.

MPLS Ethernet congres_EANTC topologie
MPLS Ethernet congres_EANTC topologie


MPLS Ethernet, test EANTC_2
MPLS Ethernet, test EANTC_2
MPLS Ethernet, test EANTC_1
MPLS Ethernet, test EANTC_1

(source: EANTC 2012, MPLS & Ethernet World Congress)
(*) MPLS – MultiProtocol Label Switching – est un protocole de transport de données ou de protocoles comme IP (entre niveaux 2 et 3 du modèle OSI). Il repose sur la commutation d’étiquettes (ou “labels”), insérées à l’entrée du réseau MPLS et retirées à sa sortie.

Assimilable à de la commutation de paquets, il permet donc de fournir un service unifié de transport de données, pour tous types de trafic,  voix ou paquets IPv4, IPv6, trames Ethernet ou ATM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur