Neelie Kroes promeut une approche européenne de la gouvernance d’Internet

Régulations
Neelie Kroes Europe

Lors du forum EuroDIG 2012, la vice-présidente de la Commission européenne en charge de la stratégie numérique, Neelie Kroes, s’est prononcée en faveur d’une gouvernance mondiale du Net qui allie autorégulation et intervention des pouvoirs publics.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

À l’occasion du forum EuroDIG (European Dialogue on Internet Governance) organisé en Suède, à Stockholm, les 14 et 15 juin 2012, la vice-présidente de la Commission européenne en charge de la stratégie numérique, Neelie Kroes, s’est prononcée pour une gouvernance du Net qui combine intervention publique et libre-échange.

Une gouvernance mixte

Pour Neelie Kroes, la bonne approche de la gouvernance mondiale de l’Internet n’est pas celle d’un interventionnisme à tout crin des pouvoirs publics ou celle du « laissez-faire ». L’alternative doit combiner la « juste » intervention des pouvoirs publics et l’autorégulation nécessaire à un marché dynamique, innovant et concurrentiel. Ainsi, les droits et libertés des internautes, la protection des données comme celle de la propriété intellectuelle, seraient respectés.

Mme Kroes a ajouté ne pas être favorable à la création d’une nouvelle structure publique dédiée à la gouvernance d’Internet qui pourrait être intégrée à l’Organisation des Nations Unies (ONU), comme le souhaitent certains. La commissaire, en revanche, a réaffirmé l’importance de la coopération entre les parties prenantes en Europe comme à l’international, parmi ces interlocuteurs le chef de file de la gouvernance d’Internet piloté par les États-Unis : l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers).

La vice-présidente s’est également prononcée en faveur de l’utilisation de langages et standards communs. Elle a rappelé à ce propos, les succès enregistrés par l’Europe en la matière, du GSM (Global System for Mobile Communications) au World Wide Web inventé en 1990 par le Britannique Tim Berners-Lee alors informaticien au CERN.

Internet, emploi et croissance

« Internet est la clé de notre avenir durable. Nous devons éliminer les obstacles [qui entravent] son potentiel », a insisté Neelie Kroes. Elle a ajouté : « Regardez le cloud, il pourrait radicalement transformer les modèles qui prévalent dans les TIC [et] transformer tous les secteurs, de la santé à la musique, toutes les structures, dont les petites entreprises qui obtiennent des services back-office flexibles et peu chers. »

En outre, a conclu la vice-présidente de la Commission de Bruxelles, Internet est une plateforme de choix pour l’innovation. « Des études suggèrent que chaque hausse de 10 points de pourcentage du taux de pénétration de l’Internet haut débit s’accompagne d’un surplus de croissance économique de 1 à 1,5 % », a-t-elle observé. Avant de conclure : « Internet peut également fournir des emplois. Nous serons bientôt confrontés à une pénurie de 700 000 travailleurs des TIC, c’est une bonne nouvelle si vous faites partie des 5,5 millions de jeunes (européens) de moins de 25 ans à la recherche d’un travail, tant que vous en avez conscience et que vous disposez des compétences requises. »

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :