Netbook : Asus attaque le haut de gamme avec le S101

Cloud

A 600 euros, on ne parle plus vraiment de machine low-cost

Asus a bien l’intention de décliner à 100% le concept du netbook. Après ses deux modèles d’entrée de gamme qui ont connu un énorme succès (le Eee PC 701 et le 901), après la sortie d’un EeePc de bureau, le fabricant part à la conquête d’un marché plus haut de gamme avec le S101.

Cette machine se distingue d’abord par son design soigné et ses 1,8 cm d’épaisseur. Il est doté d’un écran de 10,2 pouces, d’une batterie permettant 5 heures d’autonomie, d’un disque dur flash allant de 16 à 64 Go et pèse à peine 1 kilo. Il est proposé avec une distribution Linux ou Windows XP.

Sous le capot, on trouve l’Atom N270 à 1,6 GHz et le chipset 945 GSE, 1 Go de DDR2, une webcam (0,3 mégapixels) et une connectivité Wi-Fi 802.11 b/g/n et Bluetooth. Pas de module 3G intégré : dommage.

Mais avec ce netbook, nous ne sommes plus dans le low cost : le S101 sera vendu en Europe 599 euros, soit le prix d’entrée de gamme des PC portables classiques. Il s’agit en fait de venir concurrencer des machines comme le MacBook Air ou encore les Vaio de Sony (également ultra légers) vendus bien plus chers (plus de 1.000 euros).

Mais si le S01 est plus beau que ses prédécesseurs, fait-il le poids face à une machine d’Apple ou de Sony ? Au vu de ses performances moyennes, on peut se poser la question. Le S101 n’est-il pas un EeePC 901 rhabillé pour séduire une nouvelle cible ?

Le taiwanais veut ici réitérer l’exploit de créer un nouveau marché mais y parviendra-t-il ? Les capacités d’absorption sont-elles aussi importantes et crise économique oblige, les perspectives sont-elles toujours bonnes ? Encore une fois, cette machine constitue un pari pour Asus.

En tout cas, Asus indique avoir vendu à ce jour pas moins de 4 millions d’Eee PC dans le monde et devrait au total écouler 11 millions de machines cette année contre 4,5 millions il y a un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur