Nokia confirme un bon début d’année

Cloud

Le premier fabricant mondial de mobiles annonce des résultats supérieurs aux attentes

Comme Motorola, Nokia affiche un large sourire pour ce début d’année, qu’il s’agisse du marché des infrastructures ou celui des combinés. Le premier fabricant mondial de mobiles qui a connu une année 2004 difficile, annonce un premier trimestre 2005 supérieur aux attentes du marché et dit tabler pour le deuxième trimestre sur une nouvelle amélioration de ses résultats.

Le finlandais a dégagé au premier trimestre un résultat net de 863 millions d’euros, en hausse de 18% pour un chiffre d’affaires de 7,4 milliards, en croissance de 17% (+19% à changes constants). Le bénéfice par action ressort à 0,19 euro. La division Mobile Phones, qui génère les deux tiers des revenus du groupe, a vu son chiffre d’affaires progresser de 11%, à 4,52 milliards d’euros. L’Asie s’est particulièrement bien comportée et les efforts de Nokia pour réorganiser sa gamme commencent porter leurs fruits. “Il est certain que nous sommes (plus confiants). Le premier trimestre a été meilleur que nous le prévoyions”, a déclaré le directeur général Jorma Ollila lors d’une conférence téléphonique. Pour le deuxième trimestre, Nokia table sur un bénéfice par action de 0,15 à 0,18 euro pour un chiffre d’affaires de 7,9 à 8,2 milliards d’euros. Il précise s’attendre à une légère hausse du marché mondial des infrastructures de réseaux cette année en euros et à des ventes mondiales de combinés mobiles en hausse à 740 millions d’unités, contre 674 millions en 2004. Parmi ces mobiles, les combinés 3G devraient décoller doucement. Nokia prévoit ainsi en 2005 des ventes mondiales inférieures à 70 millions de téléphones portables de troisième génération. “Je pense que le développement a été plus lent que ce que nous attendions, mais vers la fin de l’année nous verrons un exercice plutôt sain”, a expliqué Jorma Ollila


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur