Normalisation Open XML : l’Afnor répond ‘Non, mais’ pour dire ‘Oui, si’…

Régulations

Qu’il aura été difficile à accoucher ce ‘Non avec commentaires’ de
l’Afnor! Au delà de cette prise de position controversée, l’agence appelle de
ses v?ux une convergence entre le standard ISO ODP et le c?ur du format candidat
à l’ISO Open XML de Microsoft

Nous avons botté en avant“, nous a répondu Olivier Peyrat, au moment d’officialiser la position de l’Afnor qui vote ‘Non avec commentaires‘ à la candidature à la normalisation ISO du format open XML développé par Microsoft et proposé par l’Ecma.

La réponse de l’Afnor, l’organisme français de normalisation, à la question de l’ISO qui lui a été soumise, sur la recevabilité du projet de l’Ecma de faire du format Office Open XML (OOXML), un standard international, en a surpris plus d’un.

Dans les faits, l’Afnor ne ferme pas la porte et accompagne sa réponse de 120 pages de commentaires techniques. Elle propose en particulier de “restructurer en deux parties le standard ECMA en distinguant d’une part un c?ur de fonctionnalités essentielles et simples à mettre en ?uvre (OOXML-Core) ; d’autre part, toutes les fonctionnalités annexes nécessaires à la compatibilité avec les stocks de fichiers bureautiques existants chez de nombreux utilisateurs qui seront regroupées dans un ensemble appelé (OOXML-Extensions).

L’Afnor propose également de conférer à OOXML un statut ISO/TS (Technical Specification) valable 3 ans, le temps de mettre en place un processus de convergence entre l’ISO/CEI 26300 (ODF) et le c?ur d’OOXML, ce qui a du sens. Il semblerait d’ailleurs que sur ce point la commission a fait preuve d’un consensus sur ses discussions.

Mais ce consensus se reflète-t-il dans le vote de la commission ? Là, surprise… A notre question sur la répartition du vote, la gêne des membres de la commission présents lors de notre rencontre est réelle. Il n’y a pas eu de vote, c’est la direction de l’Afnor qui a tranché pour un ‘Non avec commentaires‘.

Le directeur général de l’Afnor s’explique : “Dans un ‘Oui avec commentaire’, c’est le ‘oui’ qui est retenu mais les commentaires sont vite oubliés. Avec un ‘Non avec commentaires’, nous affirmons notre demande de prise en compte de nos commentaires.

Une stratégie qui surprend dans un pays qui se veut démocratique. Comme Microsoft n’a pas manqué de nous le rappeler, c’est le ‘Oui‘ qui l’emportait au sein de la commission?

Pour autant, la position de l’Afnor, au fait des arcanes du fonctionnement de l’ISO, a là aussi du sens. D’autant qu’il ne s’agit pas d’un vote définitif des différents représentants nationaux de l’ISO mais d’un vote préparatoire qui pourrait demander à l’Ecma de revoir sa copie avant de vote définitif en février prochain.

Nous avons pris en compte le consensus, nous avons pris la meilleure décision possible, la plus pragmatique et la plus ouverte vers l’avenir, la recommandation à l’ISO à désapprobation“, renchérit Olivier Peyrat

Certes, mais nous avons nettement perçu que les membres de la commission ont été soumis à de nombreuses pressions, internes comme externes. Ainsi lorsque son président affirme l'”unanimité sur la présence d’un seul format“, certains membres se sont empressés de le reprendre pour affirmer un simple “consensus“.

Les discussions ont donc été houleuses, des invectives ont d’ailleurs été proférées et la directeur a du monter au créneau pour remettre de l’ordre, apprendrons nous plus tard. QUoi qu’il arrive, le débat est passionnel et la décision de la direction de l’Afnor ne peut satisfaire toutes les parties.

Et comme nous l’a rappelé Olivier Peyrat : “La norme est un endroit où le pouvoir se prend ou se perd.

Le décompte des autres scrutins, pays par pays, n’était pas achevé ce lundi 3 septembre en fin de soirée. D’où le suspense qui va subsister encore un bon moment sur le rejet ou l’adoption de la proposition de l’Ecma qui supporte le format du géant de Redmond.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur