Novell reprend son souffle

Cloud

L’éditeur compte poursuivre sa politique de réduction des coûts afin d’améliorer ses performances

Très concurrencé par IBM, Microsoft et Sun sur le marché des serveurs d’application, l’américain Novell souffre. Mais les derniers résultats trimestriels du groupe montrent un inversement de tendance même si l’éditeur reste dans le rouge.

Le groupe annonce ainsi pour son dernier trimestre une perte nette de 28,6 millions de dollars. Un an plus tôt, cette perte s’établissait à 173,4 millions de dollars. Novell récolte ainsi les fruits d’une politique de maîtrise des coûts. Le chiffre d’affaires à fin avril progresse aussi de 274 millions de dollars à 276 millions. Des chiffres qui redonnent le sourire à l’éditeur: “Malgré un marché IT très atone, nos ventes sont en hausse sur un trimstre et sur un an”, indique ainsi Jack L. Messman, directeur général de Novell. Afin de retrouver la profitabilité, l’entreprise compte lancer un nouveau plan de réduction des coûts et mise toujours sur le succès de Netware, son logiciel vedette. Encore faut-il que les entreprises reprennent leurs investissements informatiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur