OPA: Oracle persiste et signe

Cloud

Quels que soient les obstacles, l’éditeur est certain de mener à bien son OPA sur PeopleSoft

Malgré l’enquête anti-trust de la justice américaine, malgré le scepticisme de la communauté financière, malgré les refus répétés, Oracle n’en démord pas. Il mènera à bien son OPA hostile de 7,3 milliards de dollars sur son concurrent PeopleSoft.

Et pour bien souligner le message, Oracle établit actuellement des plans pour constituer une liste d’administrateurs qui occuperaient des sièges au conseil de PeopleSoft, s’il lui fallait en arriver là. Ses avocats préparent également tout un dossier pour parer à toute contestation réglementaire éventuelle à son projet. “Ca durera ce que ça durera mais nous ne lâcherons pas prise”, répète Larry Ellison, patron d’Oracle.“Cela ne fait aucun doute pour moi: nous aurons PeopleSoft”…”Les actionnaires veulent accepter l’offre mais Conway (le patron de PeopleSoft) a multiplié les pièges et les chausse-trapes pour empêcher les propriétaires (à savoir les actionnaires) de vendre la maison”, juge Ellison. Cependant, analystes et investisseurs pensent que Oracle devra proposer bien plus que les 19,50 dollars par action qu’il offre actuellement pour pousser les actionnaires de PeopleSoft à se laisser faire. Quant au p-dg de PeopleSoft, Craig Conway, il estime que l’affaire est morte et enterrée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur