OPA PeopleSoft: Oracle attend le verdict ‘anti-trust’

Cloud

Ce lundi 30 juin, Oracle est censé apprendre si son éventuelle prise de contrôle de PeopleSoft limiterait la concurrence…

La réponse des autorités fédérales de régulation “anti-trust” est attendue fébrilement en ce début de semaine. Le suspense aura déjà duré… Mais il peut encore durer! Si l’administration donne son feu vert pour que la procédure d’OPA (offre publique d’achat) se poursuive, elle peut toutefois demander un supplément d’information. C’est le “U.S. Department of Justice” qui doit se prononcer ce lundi 30/06: il doit dire s’il laisse le processus de négociation avancer ou s’il lance une requête pour supplément d’information.

Les risques d’une négociation avortée? Le Wall Street Journal souligne que, pour Oracle, l’application d’une procédure anti-trust, et pour PeopleSoft, le maintien de son refus, sonneraient le glas d’une négociation avortée. “Le ministère n’a pas d’autre choix que de requérir un supplément d’information“, estimait samedi un ex-membre de la Commission du commerce fédéral. Si c’est le cas, cette procédure pourrait s’étaler sur plusieurs semaines. Et le fait qu’un Etat, le Connecticut, ait déclaré qu’un risque pèse sur la concurrence, peut suffire à justifier une telle requête.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur