OpenSparc T1, le processeur open source de Sun

Régulations

Sun Microsystems a tenu sa promesse? Les spécifications hardware et software de son processeur multithread UltraSparc T1 (Niagara) sont désormais disponibles en open source

Certes, la stratégie open source de Sun sur ses logiciels et son OS Unix Solaris 10 trouve une justification pour le dernier dinosaure de l’industrie informatique. Mais l’annonce, en décembre dernier, du portage en open source de son processeur UltraSparc T1 semblait utopique.

Et pourtant, Sun va jusqu’au bout de son raisonnement et de ses engagements. Niagara, pardon l’UltraSparc T1, processeur 64 bits 32 threads, est désormais un produit open source. Le design de Niagara est donc disponible gratuitement, libre de droits et sans réversion de licence. Et il est accompagné du code spécifique Verilog RTL, une suite de modèles de vérification et de simulation, avec les spécifications d’un ensemble d’instructions d’architecture et d’images de simulation de l’OS Solaris 10. “Nous savons que ce que nous pouvons juste faire chez Sun n’est pas suffisant. Nous voulons accélérer l’enrichissement par l’industrie des capacités multithreadées“, a déclaré David Yen, vice-président exécutif de la division ‘scalable systems group‘ de Sun, lors des conférences Multicore Expo. “L’ouverture des spécifications (de Niagara) va aider les gens du logiciel à explorer l’architecture, et encourager un écosystème autour de l’architecture Sparc.” Par ailleurs, David Yen a indiqué que plusieurs partenaires participent déjà au programme, comme Aldec, Cadence Design Systems, Mentor Graphics et Synopsys. Ce dernier a annoncé pour le processeur la disponibilité du design de Galaxy et de sa plate-forme de vérification Discovery. A visiter sur le site Web OpenSparc.net.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur