Oracle présente une version de développement de MySQL 5.6

Bases de donnéesCloudOpen Source

MySQL 5.6 DMR propose diverses avancées qui permettront de le rendre plus efficace dans les environnements de haute disponibilité… mais aussi plus rapide.

Oracle vient de mettre en ligne une nouvelle mouture DMR (Development Milestone Release, version de développement intermédiaire) de l’outil de gestion des bases de données open source MySQL 5.6. Elle est accessible depuis cette page web.

Cette version propose une nouvelle méthode de réplication qui permettra de renforcer le niveau de disponibilité de MySQL. Le tout s’accompagne de technologies permettant de mettre en place des mécanismes d’autoréparation. La vitesse de fonctionnement de cette solution est également en progrès, avec une gestion des requêtes optimisée dans plusieurs secteurs.

« Avec cette nouvelle version intermédiaire de développement pour MySQL 5.6, Oracle améliore encore la performance, l’administration et la disponibilité de la base de données MySQL, afin qu’elle constitue plus que jamais une solution de référence pour les applications web, cloud et embarquées », explique Tomas Ulin, vice-président de l’ingénierie MySQL chez Oracle.

Encore plus d’initiatives

La firme propose également aux développeurs d’accéder à d’autres avancées, accessibles ici. Nous y retrouvons des versions de MySQL disposant du moteur InnoDB capable d’utiliser des techniques NoSQL via Memcached. Là encore, des améliorations de performances sont également incluses.

Les développeurs de Twitter viennent eux aussi de livrer des améliorations pour MySQL (5.5). Elles touchent en grande partie le moteur de stockage InnoDB : surveillance plus fine de son fonctionnement, meilleure gestion de la mémoire sur les systèmes NUMA, possibilité d’exporter ou de restaurer les tampons mémoire d’InnoDB. Enfin, MySQL a été optimisé pour les machines disposant de SSD.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur