Oracle: un ‘benchmark’ TPC anti-IBM et des commentaires anti-HP…

Cloud

Oracle présente les résultats d’un ‘benchmark’ TPC (tests comparatifs) d’un ‘Supercluster Sparc T3-2 qui défie IBM. Mais les commentaires visent HP !

Ce 2 décembre, Oracle a officiellement présenté un nouveau ‘SPARC Supercluster’ (ou grappe de serveurs) conçu autour de la nouvelle génération d’architecture processeur Sparc T3-4 (d’origine Sun et Fujitsu). Une occasion pour Oracle d’afficher haut et fort que l’héritage de Sun en matière d e ‘chips’ n’est pas enterré.
Selon Oracle, ce nouveau ‘Supercluster’ Sparc T3-4 affiche des performances qui dépasseraient largement celles d’IBM. Mais les commentaires faits à la presse dénigrent HP!…

Le comparatif porte sur une série de tests techniques de référence, ou ‘benchmark TPC‘ (on line transaction processing) autour d’une application Database 11g R2 d’Oracle.
Commentant les résultats, l’intarissable patron d’Oracle, Larry Ellison,  a mis l’emphase sur le score obtenu face à IBM et HP. Le record mondial serait établi avec 30,2 millions de transactions par minute, contre 10 millions sur une configuration IBM et 4 millions sur HP.

Nous pensons que les machines HP sont vulnérables. Nous pensons qu’elles sont lentes” a tout simplement déclaré Larry Ellison.

A propos d’IBM, le patron d’Oracle a pris soin de modérer ses propos: “J’aime IBM et je ne peux pas tant les provoquer“, rapporte le Wall Street Journal de ce 2 décembre.

Personne n’oublie qu’il y a quelques mois encore -jusqu’au rachat de Sun- Oracle était un fidèle partenaire de HP  (cf. le système Exadata, qui reposait sur des systèmes HP). On se souvient que HP a été singulièrement “remercié” du jour au lendemain. Et il y a quelques semaines, Larry Ellison avait visiblement pris plaisir à se dépêcher de recruter Mark Hurd, ex p-dg de HP (exclu de la compagnie après la découverte de faux frais liés à une liaison avec une ex-star de séries B).

La configuration en question – un ‘Supercluster‘  Sparc T3-4 – est constituée d’une grappe de 27 serveurs avec utilisation de la technologie de mémoire ‘flash’ (SSD) des Sun Storage F5100 Arrays.  Ce système concentre donc toutes les innovations récentes: les serveurs SPARC T3, les accélérateurs cryptographiques intégrés, le système de stockage Oracle Sun FlashFire, le réseau InfiniBand et les produits Oracle Sun ZFS Storage Appliance
Cette configuration Sparc Supercluster, précise Oracle,  “devance la grappe de serveurs IBM Power 780 avec processeurs Power et la base de données IBM DB2 9.7 quasiment d’un facteur 3, avec un rapport prix/performance amélioré de +26% “.

Dans la publication des résultats techniques de ce ‘bench’, Oracle insiste sur le faible coût obtenu par transaction: 1,01 dollar/tpmC.
Oracle affirme donc avoir établi ce 2 décembre un double record: en performances pures (temps de réponse) et en ratio prix/performances.
___________________________

Les autres annonces (résumé)
– un nouveau système intégré “Oracle Exalogic Elastic Cloud T3-1B” : cette appliance, combinant matériel et logiciel,  repose sur SPARC Solaris avec une actualisation “complète” des serveurs SPARC ; la configuration a été optimisée pour exécuter les applications Java et non-Java “avec des performances extrêmes“.

– les gammes SPARC T-Series et Sun SPARC Enterprise M-Series ont été actualisées.- la famille des systèmes SPARC T3, dotés du premier processeur 16 cœurs SPARC T3, est mise à jour.  Dévoilée à l’occasion d’Oracle OpenWorld 2010 (cf nos articles OpenWorld), cette famille s’appuie sur “une architecture massivement évolutive et fortement intégrée de systèmes sur une puce” incorporant la sécurité, les fonctions de réseau et des entrées/sorties accélérées.
– la nouvelle génération de processeurs SPARC T4 est d’ores et déjà opérationnelle dans les laboratoires de développement d’Oracle.

– expansion du partenariat à long terme avec Fujitsu : annonce commune de serveurs Sun SPARC Enterprise M-Series améliorés avec “un nouveau processeur SPARC” [sans autres précisions], “assurant une protection maximale de l’investissement, une extensibilité totale et des performances accrues“.

– annonce d’Oracle Solaris 11 Express (rappel) : c’est une version de production totalement supportée, offrant “un accès immédiat à des fonctionnalités opérationnelles critiques” et un niveau sans équivalent de fiabilité et de disponibilité, avec de l’autoréparation prédictive et des “fonctions avancées de gestion logicielle qui diminuent très fortement les arrêts planifiés ou non“.
– les gammes SPARC T-Series et Sun SPARC Enterprise M-Series sont optimisées et intégrées avec Oracle Solaris pour offrir “une fiabilité et une évolutivité extrêmes” ainsi que des “performances supérieures” pour les applications d’entreprise. “Les performances maximales sont atteintes avec Oracle VM pour SPARC, Oracle Fusion Middleware et Oracle Applications“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur