Oracle Webcenter Suite Fusionne Web 2.0 et SOA

Régulations

Reposant sur la technologie maison Oracle Application Serveur, Oracle
Webcenter Suite conjugue une architecture SOA, le Web 2.0, et un référentiel
dédié, et apporte un framework de développement professionnel à la gamme Oracle
Fusion

Les représentants américains d’Oracle effectuent actuellement leur tour d’Europe pour montrer les avancées annoncées d’Oracle Webcenter. Que cache cette nouvelle appellation ? Après nous avoir parlé de Web 2.0 et de SOA, les démonstrations font apparaître des interfaces de type portail d’entreprise, avec accès aux applications du système d’information. Simple à personnaliser et très modulaire, l’interface nous rappelle les portails comme netvibes.com ou google.

Qu’est-ce au juste que ce nouvel ovni ?

Toutefois, cette apparente simplicité masque un logiciel beaucoup plus évolué, incarnant la nouvelle génération des solutions de développement Oracle sur laquelle s’appuiera la suite Fusion. Oracle Webcenter combine en effet des technologies Web 2.0 et SOA, ainsi que les divers standards en la matière. WebCenter Suite fait partie de la gamme Fusion Middleware : on y voit donc plus clair. C’est un framework de développement complet destiné aux programmeurs ou aux services des Études. S’appuyant sur une architecture SOA, il permet d’assembler des composants d’applications diverses, de combiner des Web Services, et même de créer de nouvelles applications en développant des fonctions supplémentaires au sein de l’environnement Webcenter.

Plus qu’un simple portail d’entreprise Web, il autorise les développeurs Java à créer bien plus qu’une interface interactive, grâce à une intégration évoluée avec les applications d’entreprise via une interface contextuelle et dynamique à base de composant Ajax et de portlets. D’autant que la prise en compte des standards permet non seulement d’utiliser des développements réutilisables, mais également d’en créer d’autres, également réutilisables. Ces évolutions simplifient la maintenance, augmentent la productivité, et réduisent les risques d’erreur.

Pour situer le produit parmi les solutions d’Oracle il faut le replacer en tant que framework et de le distinguer des deux autres produits maison qui pourraient s’en rapprocher.

Ainsi, Oracle Collaboration Suite regroupe des services visant à développer des applications collaboratives. Quant à Oracle Portal, il génère des portails d’accès avec des interfaces évoluées, mais ne permet pas de développement dans un framework dédié. Enfin, comme toute application, ces deux logiciels peuvent être utilisés comme des services dans Webcenter.

Un framework complet de nouvelle génération

Oracle WebCenter Suite 10g Release 3 est donc un environnement de développement rapide regroupant principalement : WebCenter Framework, WebCenter Services, WebCenter Anywhere, et WebCenter Extension for JDeveloper (bien que d’autres environnements de développement puissent être utilisés).

Framework permet d’intégrer des portlets, du contenu (structuré ou non), et des composants personnalisables, via les services d’intégration de contenu JSR170. Il propose aussi Search Framework pour des possibilités de recherche étendue.

Wenbcenbter Services est composé de la base de données de gestion de contenu Oracle Content DB, du moteur de recherche Oracle Secure Enterprise Search, d’un serveur de présence indiquant l’état de connexion des utilisateurs, d’un service de messagerie instantanée multimédia, de la solution de téléphonie WebCenter Voice Option, et de logiciels de gestion de forums et de wiki.

En utilisant WebCenter Extension for JDeveloper, le développeur retrouve aussi dans l’environnement de développement visuel de l’éditeur les composants Webcenter et leur palette de propriétés. Il peut ainsi les utiliser par simple glisser-déposer. Bien entendu, il en va de même pour l’accès aux applications d’entreprise et aux Web Services disponibles. Le module Anywhere transforme cette suite en un environnement de développement unifié incluant tout terminal client mobile : assistants numériques, smartphones, la voix sur mobile, la messagerie mobile, et même les équipements industriels utilisant des sessions Telnet. De plus, les utilisateurs accèdent à leurs applications WebCenter depuis leur bureau Windows ou au sein de leur suite Office.

La guerre reprend de plus belle

Avec cette suite, qui sera disponible en partie fin janvier et totalement courant 2007, Oracle dote sa gamme Fusion d’une solution commune de développement simplifié et rapide. Les développeurs devraient être séduits. Toutefois, n’oublions pas que 2007 représente aussi une année capitale pour Microsoft qui lance toutes ses versions 2007 (serveurs et clients). De belles bagarres en perspective !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur