Orange s’offre des licences mobiles en Guinée Bissau et en Guinée

Régulations

L’opérateur a réalisé ces opérations via Sonatel, sa filiale sénégalaise

Comme ses concurrents, Orange cherche des bonnes opportunités de croissance externes. Mais si la plupart des opérateurs européens mettent le cap à l’Est, notamment dans l’ancien bloc communiste ou en Inde (Vodafone), la filiale de France Télécom opte aujourd’hui pour l’Afrique.

Sonatel, opérateur sénégalais filiale du groupe français, annonce en effet l’acquisition de deux licences de téléphonie mobile en Guinée Bissau et en Guinée.

Il s’agit tout d’abord de l’obtention d’une troisième licence de téléphonie mobile en Guinée Bissau. Les opérations commerciales d’Orange Bissau, filiale nouvellement créée de Sonatel, démarreront avant la fin du premier semestre 2007 dans ce pays, explique un communiqué.

En Guinée, Sonatel a racheté la licence mobile anciennement détenue par l’opérateur Spacetel, pour une durée de 15 ans renouvelable. A l’issue de cette opération, Orange Guinée sera créée avec pour ambition de débuter son activité commerciale avant la fin de cette année.

Rappelons qu’en Afrique, Orange est déjà présent au Botswana, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée Équatoriale, Madagascar, Mali, Sénégal, et sert près de 10 millions de clients sur cette partie du monde.

Aujourd’hui, avec l’extension de ses activités en Guinée Bissau et en Guinée, Orange poursuit sa stratégie de développement en s’implantant sur des marchés à fort potentiel. Orange sera en mesure de jouer un rôle de leader sur toute l’Afrique de l’Ouest.”,commente Marc Rennard, Directeur Exécutif International Afrique, Moyen Orient et Asie chez France Télécom, et Président du Conseil d’Administration de Sonatel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur