Ouragan Katrina: un ‘scammeur’ au Tribunal

Régulations

L’homme avait collecté 40.000 dollars suite au désastre. Ces fonds n’étaient pas destinés aux victimes mais à son compte en banque

Comme à chaque grand désastre écologique, économique ou géopolitique,les pirates et les ‘spammers’ surfent sur l’actualité pour s’introduire dans les ordinateurs des internautes naïfs et/ou leur dérober de l’argent. L’ouragan Katrina qui a frappé le sud des Etats-Unis n’a évidemment pas échappé à cette tendance.

Outre les campagnes de ‘spams’ et de ‘malwares’, ont proliféré des dizaines de sites internet destinés à collecter des dons pour venir en aide aux victimes. Evidemment, une bonne partie de ces sites étaient bidons. Et n’avaient qu’un objectif: remplir les poches de voyous sur Internet ou ‘scammeurs’. Mais pour une fois, certains malfrats ont été identifiés. Et l’un d’entre eux passe par la case tribunal. Gary Kraser, résident en Floride, a ainsi détourné pas moins de 40.000 dollars en deux jours ! L’homme avait bien rodé son affaire. Pour appâter le chaland, il envoyait des mails sans équivoque au nom d’une organisation fictive censée acheminer une aide médicale et prenant en charge le rapatriement de victimes. Et il ne se privait pas de détails larmoyants comme la description de chiens morts, d’habitants hurlant de douleur… L’homme prétendait déjà avoir sauvé un bébé ” qui avait besoin d’une transplantation. Le seul moyen était d’affréter un avion et de payer le carburant”. Ben voyons! Les dons transitaient ensuite via PayPal. Il s’agit du premier procès de ce type, mais les autorités révèlent que d’autres ‘scammeurs’ qui ont profité de l’émotion suscitée par Katrina seraient bientôt poursuivis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur