Paiement mobile : SFR rejoint l’expérimentation de NRJ Mobile

Régulations

Dans le même temps, le Crédit Mutuel annonce sa montée en puissance dans le
capital de l’opérateur virtuel (MVNO)

Le paiement sans contact à partir d’un téléphone mobile poursuit son développement en France. SFR annonce en effet son intention de rejoindre l’intiative de NRJ Mobile et du Crédit Mutuel à Strasbourg.

L’opérateur virtuel et la banque ont déployé le premier pilote à grande échelle dans la capitale alsacienne. Concrètement, l’arrivée de SFR va permettre d’élargir le panel de testeurs qui passera de 200 à 500 personnes.

Lancé en novembre dernier, cette expérimentation consiste à confier aux testeurs un mobile-portefeuille fourni par Sagem (le my700X). Ce combiné est équipé d’une puce sans-contact NFC et d’une application de paiement développée par EuroCard / MasterCard intégrée dans la carte SIM. Le commerçant est doté d’une borne de paiement dédié (fournie par Sagem). 50 boutiques en sont équipées.

En pratique, le client présente son mobile devant la borne et tape un code secret, qui garantit la sécurité de la transaction. En effet, l’application de paiement répond au standard EMV (Europay, Mastercard, Visa), adopté mondialement afin d’offrir une sécurité maximale aux porteurs, aux commerçants et aux banques.

Sur l’écran du combiné apparaît ensuite le montant de la transaction. Le paiement est confirmé par une nouvelle présentation du mobile devant la borne.

La banque souligne que ce système est identique à celui utilisé pour les cartes bancaires (rapidité, sécurité, coût) sauf qu’il n’y pas de contact entre le mobile et la borne. Il s’applique à tout montant.

Montée en puissance du Crédit Mutuel dans NRJ Mobile La banque détiendra 50% du MVNO contre 10% aujourd’hui. Cette montée en puissance prendra la forme d’une augmentation de capital réservé de 60 millions d’euros.Elle permet à NRJ de limiter les pertes à court terme générés par sa filiale. NRJ Mobile devrait en effet accuser une perte d’environ 25 millions d’euros en 2006.L’opérateur de téléphonie mobile virtuel, qui a dégagé un chiffre d’affaires de 24,3 millions en 2006, affichait 340.000 clients à la fin janvier 2007, après avoir manqué, de peu, son objectif de 350.000 clients fin 2006.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur