PC : Gfk s’attend à un recul, en valeur, sur le marché français

Cloud

L’engouement pour les ‘netbook’ et les portables devrait se maintenir. Les prix réduits appliqués à ces machines pourraient, par contre, être responsables d’uen baisse derevenus pour le secteur

Alors que le marché mondial des PC se joue de la crise, le cabinet Gfk établit un constat plus sombre sur le marché français. Selon la dernière analyse publiée par Les Echos, la progression en volume de la vente des ordinateurs personnels (+7%) n’empêcherait pas une baisse de la valeur (-1%).

Pour le cabinet d’analyse, le responsable désigné de ce ralentissement attendu n’est autre que le bon vieux PC de bureau. Le desktop, représente 35% des ventes globales d’ordinateurs domestiques alors qu’en 2007, il représentait 15 points de plus.

Les portables quant à eux, tiennent encore et toujours le haut du pavé. Avec 5 millions d’unités ce chiffre est en progression de 23% par rapport à l’année 2007. Le prix moyen des portables, auparavant fixé à 817 euros a chuté pour atteindre 665 euros.

Les netbooks, ces petits ordinateurs au poids plume dont le succès se confirme mois après mois, ont tiré les prix vers le bas. Commercialisés en moyenne à 300 euros l’unité, ces petits portables devraient représenter 10% du total de la vente des portables pour l’année 2008. Pas moins de 400.000 unités devraient être commercialisées à fin 2008.

Rappelons néanmoins que sur le marché mondial, le secteur des PC est loin de connaître un ralentissement. Au premier semestre, selon Gartner, un peu plus de 69 millions de PC on été livrés à travers le monde, pour une croissance de 14,6%. Comme en France, les portables et les netbooksont habilement tiré leur épingle du jeu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur