PC : l’Europe double les Etats-Unis

Régulations

Une étude publiée par le cabinet Gartner indique que pour la première fois les ventes de PC en Europe ont été plus importantes que celles enregistrées aux Etats-Unis

L’usage de l’informatique se démocratise chaque année un peu plus sur le Vieux continent. Le redémarrage en fanfare des ventes d’ordinateurs en 2004 se confirme. C’est du moins ce que viennent confirmer les résultats préliminaires de Gartner.

En effet selon le cabinet d’études, les ventes mondiales de PC ont progressé de 15,3 % en 2005. Elles ont cru dans l’ensemble de la zone communément appelée EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) de prés de 17,1 % pour 72.6 millions d’unités vendues. Avec 67,2 millions de machines vendues, l’Europe n’a plus à rougir face à l’appétit gargantuesque de l’oncle Sam, car c’est la première fois qu’elle surpasse les Etats-Unis en la matière. Et comme le souligne La Tribune : “elle est dorénavant le plus important marché pour la micro”. Pour Gartner, le marché mondial de la micro-informatique se répartit de la façon suivante, la zone EMEA en contrôle 33,2 %, les Etats-Unis 30,7 % en 2005 contre 34 % en 2000 et enfin la zone Asie-Pacifique 19,6 %. Interrogé par le quotidien économique, Ranjit Atwal, analyste chez Gartner, estime que cette volte-face du marché est provoquée par “la saturation du marché américain”, ce qui a entraîné cette légère chute des ventes de PC, car la croissance de ce marché est dorénavant limitée. L’Europe informatique est en marche Contrairement à ce phénomène de saturation du marché américain, en Europe la demande est très forte. Les possibilités de croissance sont donc bien réelles pour les fabricants de PC. Les européens sont notamment friands d’ordinateurs portables. Il faut dire que les prix sont particulièrement attractifs et profitent d’importantes promotions du fait d’une véritable bataille des constructeurs et des distributeurs. Cette tendance, vérifiée dans les pays de l’ouest européen, est également vraie pour les pays de l’Est, précise l’étude. En revanche, indique Ranjit Atwal à La Tribune, le marché professionnel européen pour les PC de bureau est nettement plus calme, malgré une croissance notable du côté des PME qui migrent de plus en plus souvent sur les portables plus nomades et en adéquation avec le besoin de réactivité des petites et moyennes entreprises. Pour 2006, Gartner estime que la croissance va se poursuivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur