Photo numérique : ne pas adopter n’importe quelles piles rechargeables

Régulations

La facilité d’utilisation et la puissance des appareils photo numériques incitent à un usage généralement intensif. Le prix des piles alcalines est alors à prendre en compte, et l’acquisition de piles rechargeables de dernière génération devient rentable

Uniross, société française leader européen du rechargeable, annonce les premiers chargeurs et piles rechargeables CR-V3 et CR-123 au Lithium-Ion. Ces formats de batteries sont adoptés par de nombreux appareils photo numériques, dont les fonctionnalités sont gourmandes en énergie.

L’achat de batteries jetables, même si leur prix est aujourd’hui abordable pour un renouvellement régulier, reste cependant un important pôle de dépenses, qui pousse de nombreux utilisateurs à basculer vers des piles rechargeables. Encore faut-il choisir les bons modèles ! Les subtilités des technologies de batteries échappent souvent aux utilisateurs lambda. En particulier la puissance des batteries et leur tenue de charge leur échappent? L’arrivée de kits chargeur + batteries de dernière génération, comme les kit CR-V3 et CR-123 d’Uniross, prend ici toute sa dimension. En terme de prix tout d’abord : face à une pile Lithium CR-R3 au prix moyen de 20 euros, l’acquisition d’un kit à moins de 60 euros est amorti en trois recharges ! Sur un plan technique aussi, les piles de nouvelle génération sont 30% plus légères, mais surtout elles conservent la charge, à 90% à 28 jours, contre 60% pour des piles Ni-MH. Quant à la recharge, un phénomène échappe trop souvent aux utilisateurs sur les chargeurs d’entrée de gamme. Lorsque la recharge est terminée, le processus se prolonge, et la pile rechargeable en est altérée. Sur les chargeurs d’Uniross, un processeur contrôle la tension et la charge, et passe automatiquement en mode d’entretien en fin de charge, ce qui est une garantie quant à la durée de vie des batteries.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur