Plus de vigilance contre les patrons voyous

Régulations

Le ministre de la Justice demande plus de sévérité contre les patrons qui ne respectent pas le droit. Il crée des commissions régionales d’information

Le gouvernement réagit, par la voie de son ministre de la Justice, aux fermetures brutales d’entreprises avec licenciements collectifs, sans préavis. Le doute plane sur leur régularité. Dans une interview au Parisien, Dominique Perben fustige les “patrons voyous”, ces chefs d’entreprise “qui ne respectent pas le droit” et qui “jettent le discrédit sur l’ensemble des responsables économiques”. Afin de se donner les moyens d’appliquer le principe de l’Etat de droit, et de permettre aux procureurs généraux de se tenir informés dans les domaines économiques et sociaux, le ministère va procéder à la création de commissions régionales d’information chargées de détecter les entreprises en difficultés. On peut cependant s’interroger sur les moyens dont seront dotées ces commissions régionales, sur leurs missions, et sur les synergies qui pourront être mises en place avec certaines administrations en contact avec les entreprises, comme les inspections du travail ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur