Premier effet attendu aux USA de la guerre contre l’Irak : 132.222 suppressions d’emplois

Cloud

La guerre contre l’Irak n’entraîne pas seulement des reports d’investissements. Les entreprises américaines anticipent les difficultés et commencent à dégraisser leurs effectifs

Les premiers signes avant-coureurs du prévisible conflit contre l’Irak se font sentir au-delà des places boursières. Le marché du travail US encaisse un bond de 42% des intentions de licenciement des plus importantes entreprises américaines, selon le cabinet Challenger Gray & Christmas. Le chiffre des intentions de licenciements est en effet passé brusquement de 92.917 en décembre à 132.222 en janvier. Selon John Gray, CE0 du cabinet, le conflit aura un “impact dramatique” sur l’économie américaine, induit en particulier par l’augmentation des coûts pétroliers qui suivra. L’administration américaine fait la sourde oreille aux avertissements, et maintient sa prévision inchangée à 6% de la population active.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur