Produits électroniques : un ralentissement attendu pour 2009

Cloud

Cette année la croissance devrait, selon les estimations des fabricants, être moins forte qu’en 2008

Les géants de l’électronique réunis au sein de la Consumer Electronic Association, s’attendent à un recul de la croissance en 2009, selon une information de l’AFP.

Les acteurs du secteur, réunis à l’occasion du CES (Consumer electronic show) de Las Vegas, s’attendent à réaliser un chiffre d’affaires de 700 milliards d’euros en 2009, contre 694 milliards d’euros en 2008. Malgré la crise, le secteur devrait donc résister avec une croissance de 4,3% cette année. Un chiffre néanmoins bien inférieur aux 13,7% de 2008.

Trois produits occupent le sommet des biens les plus vendus. Les mobiles et les téléviseurs LCD, avec respectivement 26,7 et 15% de part de marché, suivi par les ordinateurs portables. Néanmoins, de nombreux fabricants ont tiré la sonnette d’alarme ces dernières semaines. Les fabricants de mobiles et les analystes, s’attendent à observer une baisse de croissance comprise entre 5 et 10%. La CEA quant à elle table sur une croissance annuelle de 2% pour les combinés.

Le marché des PC semble bien mieux résister aux aléas économiques. Rappelons qu’au mois de décembre, les ventes de notebooks enregistraient une progression de 40% sur toute l’année. Les ordinateurs portables se sont une fois de plus bien mieux vendus que les PC de bureau.

Les ordinateurs portables devraient continuer à générer une croissance à deux chiffres en volume et en valeur en 2009. Les ordinateurs de bureau enregistreront un repli à la fois en volume et en valeur“, estime l’association des fabricants.

Après de bonnes ventes en 2007 et une affirmation du leadership de Samsung dans les écrans LCD, les écrans de télévision devraient aux aussi être confrontés à une chute de croissance en 2009.

La tendance “green”, les nouvelles fonctionnalités et la diffusion de contenus par Internet, doivent être selon les fabricants, les axes sur lesquels ils devront travailler pour écouler leurs produits. Si la crise devait s’installer, il est peu probable que cela ne suffise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur